RTBFPasser au contenu
Rechercher

La vie du bon côté

Comment vivre du bon côté avec la sur-efficience ?

la vie du bon côté
11 mai 2016 à 12:57 - mise à jour 11 mai 2016 à 12:57Temps de lecture3 min
Par ndw

"Je pense trop"...

Christel Petitcollin, auteur de ce livre et formatrice en communication et développement personnel nous livre quelques clefs pour mieux vivre avec la sur-efficience mentale, pour optimiser le fonctionnement de notre cerveau, pour ranger et organiser nos pensées... et prendre alors la vie du bon côté !

Nous sommes 15 % à penser trop ! 

La surchauffe mentale vous connaissez ? Votre esprit bouillonne ? C'est là votre ressenti ! Comment diagnostiquer cet état de fait ? ... Comment différencier le stress de la sur-efficience ?

Chez ces personnes, le cerveau doit toujours être occupé et fonctionne au triple galop, il faut de la complexité tout le temps, ... Ce sont des personnes hyper-sensibles. Leurs 5 sens sont plus développés que chez les autres; leurs capteurs sensoriels sont très aiguisés. Une hyper-empathie est aussi au rendez-vous chez les sur-efficients.

Vous êtes "trop sensibles", "trop compliqués", vous vous posez "trop de questions", ... Ce sont des remarques que l'on vous fait souvent et cela génère souvent un sentiment d'incompréhension : "je suis un extra-terrestre" ! Et si l'on faisait de ces forces vives des alliées de vie plutôt que des ennemies ?

Mais au fait, les pingouins ont-ils des genoux ? Et oui, ça peut aller jusque là ce questionnement perpétuel ! Lol..

La pensée sur-efficiente est une pensée créative et arborescente. Une seule pensée en fait germer 10 autres,...

Le sur-efficient ne se reconnait pas comme sur-intelligent mais bien comme hyper sensible. Or c'est un paradoxe : plus on est intelligent moins on croit qu'on l'est ! Le besoin de complexité est cependant ce qui caractérise le plus les personnes sur-efficientes.

Les sur-efficients ont une soif incroyable d'avoir une mission sur terre, ils se posent 1000 questions, ce sont les champions du "pourquoi" : quel sens à la vie, à ma vie, ... quel est mon rôle sur terre ? ... Le sur-efficient marche aux défis.

Aussi, il existe un lien direct à établir entre les personnes qui pensent trop et les manipulateurs. Et oui, ce sont des proies de premier choix pour ces manipulateurs ! =>

Le sur-efficient est très intelligent, très humaniste, très ouvert et fait de bienveillance gratuite. On imagine du coup combien il peu être une cible rêvée pour les manipulateurs. Christel Petitcollin décortique dans le troisième témoignage - celui de Didier - ce paradoxe du sur-efficient et du manipulateur. Il ne peut imaginer que la malveillance gratuite soit de ce monde alors que le manipulateur ne conçoit pas la bienveillance gratuite comme étant possible. Quel beau duo vous ne trouvez pas ?

Les sur-efficients sont aussi désintéressés de l'argent et se font du coup arnaquer systématiquement. Ils paient à chaque fois au resto, ça attire les profiteurs ! Ils doivent apprendre à ne pas donner plus qu'ils ne reçoivent pour créer un équilibre de vie, d' Etre.

Les enfants sur-efficients sont des enfants anxieux, perfectionnistes, qui sont souvent à part des camarades, ils s'ennuient à hurler, ils sont en souffrance par manque de stimulation intellectuelle !

Débrancher son esprit... mode d'emploi :

Ré-organiser ses pensées, ses idées avec le mind-mapping par exemple est structurant et apaisant.

Faire de ces facultés finalement des forces vives et non des ennemies du quotidien.

Faire beaucoup de sport pour évacuer cette énoooorme énergie et/ou recourir à  L'hypnose, la relaxation, la méditation, la sophrologie... ce sont aussi des clefs qui invitent à plus de sérénité. Pour certains, c'est pire : "ça m'agace" diront-ils ! A chacun à trouver son petit remède miracle parmi ce panel bien fourni de solutions. 

Se mettre à l’œuvre est apaisant aussi pour les sur-efficients. Ils se perdent dans une tempête de questions, de pensées, ... épingler l'une d'elles, se fixer un objectif précis, réduire l'entonnoir et agir, se donner une mission de vie car oui les sur-efficients ont besoin de donner du "bon" sens à leur vie.

Apprivoiser la solitude, accepter de vivre en léger sur-menage, ...

Ne pas donner plus qu'on reçoit. Créer un équilibre de vie. Être attentif à cette bienveillance gratuite, cette humanisme à l'excès, ... Adopter des techniques pour rendre son cerveau imperméable aux manipulateurs.

Quand on prend les commandes de ce cerveau, on lui offre les galops dont il a besoin, on pilote une ferrari et on savoure. Prendre conscience des fibres de la sur-efficience pour harmoniser et jouir de la vie du bon côté !

 

Christel Petitcollin - le site

 

Les commentaires des auditeurs en image...

Laurent questionne notre invitée sur le diagnostic de la sur-efficience et sur la nuance à apporter avec le stress.

Carmella et sa fille se vivent comme des "extra-terrestres" et soulignent l'hyper sensibilité de ces personnes sur-efficientes !

Didier partage le questionnement de son épouse : "pourquoi suis-je différente". Christel épingle dans la foulée de ce témoignage le lien surprenant mais évident du sur-efficient et du manipulateur.

Le témoignage de Laurent : détecter la sur-efficience

la vie du bon côté

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le témoignage de Carmella - on est des extra-terrestres !

la vie du bon côté

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le témoignage de Didier - pq suis-je différent ?

la vie du bon côté

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous