Comment une gilet jaune belge n'est pas morte à Paris

Manifestation des gilets jaunes à Paris

© belga

07 janv. 2019 à 17:02 - mise à jour 07 janv. 2019 à 17:02Temps de lecture1 min
Par Hélène Maquet

"Tout était faux. En tout cas, nous n'avions aucune indication des services français comme quoi il y aurait eu un décès, mais même une personne blessée parmi les manifestants venus de Belgique". C'est en ces mots que Didier Reynders est revenu sur l'épisode de ce week-end selon lequel une mère de deux enfants seraient mortes à paris, sous les tirs de flashball des policiers.

L'histoire est intéressante à plusieurs égards. Notamment, parce qu'elle montre comment une rumeur, une fausse information, peut être éteinte, relativement rapidement.

La rumeur est partie d'une vidéo postée sur Youtube et du Facebook Live d'une manifestante. Elle a été amplifiée par le post d'une des figures des gilets jaunes, Yannick Krommenacker. Samedi soir, c'était une certitude sur les pages et dans les groupes du mouvement : Coralie, mère de 2 enfants était morte.

Puis le doute a fait surface. Sur la page Facebok de Vécu, le média du gilet jaune, le bouche-à-oreille a été remonté étape par étape... pour parvenir à infirmer la mort de la mère de famille. Et ainsi éteindre la rumeur.

Toute l'histoire racontée dans ce thread du journaliste Vincent Glad, sur Twitter

Loading...

Inscrivez-vous à la newsletter LaPremière!

Info, culture et impertinence au menu de la newsletter de La Première envoyée chaque vendredi matin.