RTBFPasser au contenu

La vie du bon côté

Comment surmonter un chagrin d'amour ? Vos commentaires en image...

Comment surmonter un chagrin d'amour ? Vos commentaires en image...
13 avr. 2017 à 07:30 - mise à jour 13 avr. 2017 à 12:584 min
Par afs

C’est fini ! Tout s'écroule autour de vous. Mais vous avez beaucoup plus de ressources que vous ne le pensez ! Parlons-en avec Christelle Gilquin, journaliste au magazine " Femmes d’Aujourd’hui ". Les larmes font-elles partie de la guérison ? Comment s'entourer des bonnes personnes ? Comment ne pas raconter son histoire en boucle et ne pas ressasser ? Faut-il chasser tous les souvenirs et se plonger dans le travail ? Est-il nécessaire de couper les ponts ?

Un mois pour survivre... 

Pas facile les ruptures !  Il est des petites choses pour sortir la tête de l'eau et tirer un peu de bien-être en telles circonstances. Quelles sont les conseils pour survivre à un chagrin d'amour ? Un mois c'est peu mais un mois c'est déjà si bien pour mettre des choses en place pour ne pas sombrer et reprendre la vie du bon côté. Tenir bon jour après jour, step by step...

Comment avez-vous survécu et qu'avez-vous mis en place pour être mieux ? 

C'est un deuil en soi à faire déjà...

Prendre le temps de "réaliser". Au début, la douleur psychologique est présente, on est dans la phase de choc, on est dans le déni. C'est souvent au bout du 4ème jour que l'on s'écroule vraiment quand on mesure plus concrètement la chose, quand on se met face à la réalité ! 

Continuer à travailler est un bon plan si vous n'êtes pas en mode chagrin perpétuel. On pourrait vous reprocher de venir au bureau avec vos problèmes personnels... A moins que vous soyez bien entouré par de chouettes collègues bienveillant(e)s ? Se noyer dans le chagrin ou dans le travail... Faire comme on le sent de toute façon ! 

Les premiers jours, les premiers mois c'est souvent "montagnes russes". Des moments de la vie nous ramène à nos bons ou mauvais souvenirs et hop c'est reparti on ressort les mouchoirs malgré que nos ami(e)s tentaient et parvenaient à nous distraire il y a quelques heures à peine ! 

30 conseils pour 30 jours - Christelle Gilquin propose d' aller piocher dans ce vivier d'idées, de conseils pour survivre du bon côté.  

Et les enfants là-dedans ? Il est difficile de s'occuper de ses enfants quand on est dans la phase "je veux mourir" ! Ca demande de l'énergie et en même temps cette obligation peut permettre de garder la tête hors de l'eau. Construire une nouvelle relation avec eux, ré-organiser une nouvelle complicité, une nouvelle organisation, ... Et ça peut avoir du bon. Ils nous "obligent" à nous remuer ! 

Traverser cette épreuve en s'entourant bien. On a honte, on veut se cacher car on pleure souvent, on veut s'isoler, on n'a plus d'énergie et on n'est plus fait que de ça, de ce chagrin. S'entourer est pourtant un bon plan dans cette descente aux enfers. Bien choisir ses amis évidement car le conseil "une de perdue 10 de retrouver ça va pas aider" ! 

Ressasser son histoire fait partie du processus de deuil. Une rupture est un tel choc que raconter son histoire permet de prendre possession de son histoire et d'avancer par la suite ... Soyez patients les ami(e)s ! 

C'est toujours tentant de maintenir le lien via facebook ou autres. Or il faut supprimer tout ce qui vous fait du mal ! 

Accueillir ses émotions : la colère, la tristesse, ... Ca fait partie du processus. Les émotions ont des choses à nous dire et les laisser s'exprimer est essentiel pour les dissoudre. C'est un passage obligé si non elles nous reviendront perpétuellement. 

Extérioriser sa colère fait du bien mais pas n'importe comment, ni en public. Ecrire toute votre colère sur un papier par exemple puis le jeter, le chiffonner, le brûler, ... Les ruminations peuvent ainsi prendre fin. Vous avez tout écrit dans votre carnet et au bout d'un moment, ça s'apaise. Ca marche ! 

Tout jeter n'est pas obligatoire ! Il faut le faire quand on le sent, comme on le sent. On peut mettre des souvenirs dans une boîte que l'on met au grenier pour ne pas avoir à chaque coin et recoin de notre demeure un rappel incessant de cette histoire. 

Couper les ponts est souvent l'idéal mais pas simple surtout quand on a des enfants. L'autre laisse un grand vide. Un vide qu'il faut combler petit à petit. L'attachement est si réel que ne fut-ce qu'à travers un coup de fil, une publication sur facebook et hop on comble le manque de cette absence ! Une vraie drogue ce lien d'amour. On repart d'une page vierge, on reconstruit des projets step by step ! 

Réaménager son intérieur permet aussi de remettre de la couleur dans cette nouvelle vie. Changer de bibelots, de meubles, ... Le cadre de vie a un impact sur le moral.  Entreprendre ce réaménagement pour ne pas laisser la demeure "à moitié" vide ! Réappropriez-vous le lieu, décorez-le avec des objets que vous adorez, qui vous donnent le sourire, la pêche ! 

Prenez le soleil... offrez-vous des massages, se faire du bien, ... Ca montera jusqu'à la tête, dans l'esprit et l'âme ! 

30 jours pour survivre un chagrin d'amour, c'est aussi des bons plans lecture : "le couple brisé", "comment guérir du mal d'amour", Plus léger =>"le guide de survie après une rupture amoureuse", ...

Les commentaires des auditeurs en image...

Elodie vient de vivre une rupture sentimentale. Dès le lendemain, elle a pris contact avec des ami(e)s. Aller de l'avant et parler à des amis fut son choix face à telle situation.

Brigitte a pris l'option du sport, du travail pour dissoudre son chagrin. 

Stéphane évoque son histoire, le départ de sa "femme" - la rupture 4 mois avant le mariage. "j'ai perdu la femme que j'aimais". "Les amis m'ont "supporté" dans cette descente aux enfers et c'est très important". 

Le témoignage de Elodie : rupture amoureuse - s'entourer d'amis

la vie du bon côté - rupture amoureuse - bien-être

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le témoignage de Brigitte : rupture amoureuse - le sport & le travail pour aller de l'avant

la vie du bon côté - rupture amoureuse - bien-être

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le témoignage de Stéphane : départ de sa "femme" 4 mois avant le mariage -

la vie du bon côté - rupture amoureuse - bien-être

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous