RTBFPasser au contenu

Scène - Accueil

Comment se porte le théâtre après 2 ans de pandémie ? Le débat de Matin Première

Le parti pris culturel

Quelle est la place du théâtre dans la culture en Belgique ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le débat : Le théâtre a-t-il retrouvé sa fréquentation d’avant crise ? Comment se réinvente-t-il après deux ans de pandémie ?

Pour en débattre, Martin Bilterijs a invité Françoise Baré, responsable éditoriale culture au sein de la rédaction , et Pierre Thys, directeur du Théâtre National.

Les patrons de cinéma font grise mine, le public n’est pas encore vraiment retourné se faire une toile, en France, ce sont les festivals d’été qui inquiètent, et pour le secteur culturel dans sa globalité, le retour à la normale et la fin des jauges deviennent une inquiétude…

Pour Pierre Thys, on n’a pas retrouvé les niveaux d’avant, mais après la réouverture, les fréquentations se sont avérées si pas optimales, en tout cas meilleures qu’ils ne prévoyaient. Il l’explique par le retour d’un public de fidèles, d’abonnés, qui a été en manque pendant la fermeture. Mais par contre, le travail essentiel du théâtre va être de se reconnecter avec un public plus éloigné, qui a évidemment été encore plus éloigné par les mois de confinements.

Pour Françoise Baré, il y a une comparaison à faire avec la situation en France et en Belgique. En France, la ministre de la culture Roselyne Bachelot a – chiffres à l’appui – annoncé 30% de fréquentation en moins. Chez nous, en Belgique, les locomotives et autres grands noms font le plein dans les salles, mais le public a changé d’attitude : il y a moins d’abonnements, mais plus de réservations au dernier moment. Si la "consommation culturelle" décline au profit d’une consommation "domestique", on ne peut pas négliger la question financière : le public va-t-il encore payer sa place et sa réservation, un fois qu’il aura réglé toutes les hausses du coût de la vie ?

Articles recommandés pour vous