Regions

Comment réussir son feu de bois ? La technique de l’allumage inversé, et les pièges à éviter

La technique de l’allumage inversé permet de réussir son feu de bois.

© Photo Marc Mélon – RTBF

30 sept. 2022 à 14:01 - mise à jour 02 oct. 2022 à 07:36Temps de lecture2 min
Par Marc Mélon

Comment bien faire son feu ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Depuis quelques jours, dans bon nombre d’habitations, on pense à faire monter la température. Pour celles et ceux qui se chauffent au bois, il y a une manière efficace d’allumer un feu.

Pierre-Louis Bombeck, chef de projet Bois-énergie et chimie du bois pour Valbiom, explique : "L’allumage inversé consiste à faire l’inverse de ce que l’on a l’habitude de faire. On va d’abord mettre les grosses bûches à la base, par-dessus les bois d’allumage et tout au sommet l’allume feu que l’on va allumer en premier".

Efficace et écologique

Cette façon de faire présente des avantages. Pierre-Louis Bombeck poursuit : "C’est une technique efficace car elle va permettre une montée en température plus rapide de son poêle et de son conduit de cheminée. Au niveau écologique, elle va permettre une combustion la plus propre possible dans cette phase d’allumage là. Qui dit combustion propre dit combustion très peu polluante".

Ce qu’il ne faut pas faire

Il y a des pratiques à bannir et des idées préconçues qu’il faut écarter. "Il ne faut surtout pas utiliser autre chose que du bois vierge. Pas de bois peint, vernis ou des panneaux de bois. Il ne faut pas utiliser du papier pour allumer le feu. Il faut utiliser un allume-feu et de préférence écologique. Assurez-vous que votre bois est bien sec !", conclut Pierre-Louis Bombeck.

Choisir un produit performant

A Herve, l’entreprise Jidé qui a repris en 2019 la marque Bodard & Gonay fabrique des foyers. Parallèlement à la bonne utilisation des cassettes à bois, les ingénieurs de Jidé imaginent le produit idéal pour augmenter l’efficacité de la combustion.

Nicolas Droeven, responsable du département recherche et développement, explique : "Il faut absolument bannir les foyers ouverts. Il faut privilégier un foyer moderne avec une porte. Celui-ci vous permettra de vous chauffer confortablement avec une bûche par heure. Auparavant, il vous en aurait fallu trois ou quatre pour avoir le même confort".
 

L’entreprise a le vent en poupe

L’entreprise connaît une croissance impressionnante. "Actuellement, nous produisons 4500 foyers par an. La croissance de cette année sera de 1500 foyers. La cause de cette augmentation, c’est la crise de l’énergie et son coût. Nous devons nous adapter par rapport à cette augmentation", explique Jean-Pierre Couasnard, directeur général de la société Jidé.


La société engage

La direction cherche nouveaux collaborateurs pour répondre aux multiples demandes des clients.

 

Sur le même sujet

Chauffage électrique, au bois ou au mazout : gare aux dangers des méthodes "alternatives" pour se chauffer

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous