La Grande Forme

Comment prévenir les chutes à domicile chez les personnes âgées?

© Getty images

25 janv. 2022 à 16:19Temps de lecture2 min
Par Charlotte D'Huart et Sophie Businaro

Selon les chiffres de l’OMS, les chutes à domicile sont la deuxième cause de décès accidentel ou de décès par traumatisme dans le monde. Comment faire pour les éviter ? Que faut-il mettre en place pour aider nos aînés ? Éléments d'information avec le Dr Charlotte, médecin généraliste, dans "La Grande Forme".

Chaque année, dans le monde, 680 000 personnes perdent la vie en faisant une chute mortelle. C'est la deuxième cause de décès après l'âge de 60 ans d'après les chiffres de l'OMS explique le Dr Charlotte. En cause ; des fractures, une hémorragie, etc.

On entend par chute un événement à l’issue duquel une personne se trouve par inadvertance sur le sol ou sur une surface située à un niveau inférieur à celui où elle se trouvait précédemment. Cela concerne généralement les plus de 60 ans mais surtout, les personnes âgées de plus de 80 ans.

Facteurs de risque

  • Problèmes de tension, de vision.
  • Certains médicaments.
  • Après un certain âge, la musculature et les articulations deviennent plus raides et donc les réflexes sont moins importants.

Gestes de prévention essentiels

1. Les troubles de la marche et de l’équilibre

Le renforcement musculaire peut-être une bonne idée, à faire seul ou avec l'aide d'un kiné. 

Quatre exercices faciles à réaliser chaque jour :

  1. L’exercice du Pivot : Debout, mains croisées sur les épaules, pieds écartés de la largeur du bassin, tournez lentement tête et tronc sans bouger les pieds, comme pour regarder derrière votre épaule droite. Revenez. Même chose de l'autre côté.
  2. L’exercices du flamant rose : en équilibre sur un pied durant 10 secondes /5 fois
  3. L’exercice du funambule : mains en avant et on ferme les yeux durant 10 secondes 5 fois
  4. L’escalier : monter et descendre pour renforcer vos muscles inférieurs

À partir de 60 ans, c’est très important d’intégrer des exercices d’équilibre au quotidien.

2. Les troubles de la vision

Il est très important de se faire contrôler les yeux à partir de 40 ans chaque année. Il est également très important d’avoir des lunettes adaptées à sa vision. Et la nuit, quand vous vous levez pour aller uriner, il faut évidemment allumer la lumière. 

3. Adaptation de l’environnement

Adapter son environnement est quelque chose de primordial. Il existe dans les mutuelles ce qu’on appelle des ergothérapeutes qui vont se déplacer chez vous pour pouvoir identifier plusieurs lieux ou endroits à risque. Comme par exemple : une carpette de bain, ou bien ils vont vous proposer de mettre une poignée dans votre douche, etc.

Un système de surveillance avec un petit collier autour du cou ou au poignet permet également que vous puissiez appeler lorsque vous chuter. C’est quelque chose d’important parce que le plus souvent, le temps que vous passez au sol peut être déterminant du pronostic de la chute. 

Prévention

Il faut se prendre au maximum en main pour prévenir ce genre de chute.

À savoir que chaque chute devrait faire l’objet d’un bilan médical. Même la chute la plus banale car la peur de chuter s’installe et ça a tendance à réduire les déplacements et donc le tonus musculaire

Enfin, si vous faites plus de deux chutes par an, il faut absolument faire un bilan conclut le Dr Charlotte.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous