RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

Comment parler de sexualité avec son médecin traitant ?

Discuter de sexualité avec son médecin traitant

Parler sexualité et aborder ces problèmes avec son médecin traitant peut s’avérer gênant. Pourtant, parler de digestion, d’hémorroïdes ou de problèmes de reflux ne nous paraît pas si compliqué. Pourquoi est-ce si difficile ? Les explications du Dr Charlotte, médecin référente dans "La Grande Forme."

Pourquoi est-ce important de l’aborder en médecine générale ?

La sexualité et la santé sexuelle font partie de la vie quotidienne. Certains troubles sexuels anodins peuvent même créer des disputes dans un couple. Savoir l’aborder à son médecin généraliste peut permettre d’obtenir des explications et peut aider à améliorer certains troubles sexuels. Le médecin peut :
  • Vous écouter et vous rassurer sans jugement. Certains troubles peuvent être tout à fait normaux, bien qu’ils puissent nous paraître anormaux. Le rôle du médecin est de vous expliquer certaines spécificités anatomiques. Recevoir des explications physiologiques peut rassurer le patient. Prendre le temps d’en parler, c’est prendre conscience que ça peut entièrement faire partie de la santé de manière générale.
  • Diagnostiquer certaines maladies. Certaines pathologies physiologiques peuvent entraîner des troubles de la vie sexuelle. Une hypothyroïdie, par exemple, peut avoir des conséquences sur le désir sexuel chez une femme. Une dysfonction érectile peut-être le signe d’un problème cardiovasculaire. Certains médicaments peuvent être responsables de troubles sexuels. Or, si vous n’osez pas en parler cela sera impossible de le diagnostiquer.
  • Instruire et informer. L’explication de l’anatomie, le dépistage et la prévention des maladies sexuellement transmissibles, et la manière dont elles se transmettent font partie du rôle d'information du médecin généraliste.
  • Diriger vers un spécialiste. S’il y a une dysfonction sexuelle qui nécessite un diagnostic particulier, le médecin généraliste peut vous renvoyer vers un.e sexologue ou un.e sexothérapeute.

Comment parler de sexualité avec son médecin traitant ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Comment en parler à son médecin généraliste ?

Le plus simplement possible. Si on est trop gêné d’en parler à son médecin, on peut simplement lui expliquer : "Je suis un peu gêné de vous en parler." On peut également lui écrire avant la consultation, afin de ne pas ajouter de difficultés sur le moment même. Le médecin vous écoutera de manière bienveillante et sans jugement. En matière de sexualité, il n’y a pas de norme de fréquence, de performance, de longueur. Il n’y a de dysfonction que lorsqu’il n’y a pas de satisfaction !
 
Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast
Loading...

Sur le même sujet

11 mars 2022 à 16:30
2 min
23 févr. 2022 à 12:13
2 min

Articles recommandés pour vous