RTBFPasser au contenu

AR Bruxelles

Comment moins souffrir du bruit à Bruxelles ?

25 janv. 2021 à 13:222 min
Par Vivre Ici Bruxelles

Bruxelles vit, la Région est dynamique et donc notre environnement sonore est parfois bruyant. Il y a le trafic routier, 1ère source de bruit dans la capitale, le trafic aérien, l’activité économique, la vie socioculturelle (en temps normal), sans oublier le voisinage.

Pas terrible pour la santé

Les Bruxellois considèrent le bruit comme l’une des principales nuisances environnementales qui perturbent leur qualité de vie. Et de fait, il peut avoir des conséquences sur celle-ci mais aussi sur la santé. Le bruit peut causer des problèmes auditifs, des insomnies, de l’irritabilité, du stress et donc, il accroît le risque de maladies cardiovasculaires… Et chez les enfants, cela peut conduire à des difficultés de concentration et à une baisse de l’apprentissage.

Un plan spécifique

Il s’agit du plan QUIET.BRUSSELS. Il vise à réduire les effets du bruit sur la santé, permettre à chacun d’avoir accès au calme, le tout en maintenant l’attractivité de la ville.

Quelques exemples de mesures de ce plan : la prise en compte de l’acoustique dans l’élaboration des plans et des projets de mobilité. Exemple dont on a beaucoup parlé ces derniers jours : la ville 30 instaurée depuis janvier à Bruxelles. Il y a aussi la mise en place de zones de confort dans des quartiers résidentiels et des espaces verts. Rappelons aussi que Bruxelles dispose d’une réglementation " son amplifié " pour le secteur socioculturel et qu’il y a des normes de bruit de voisinage.

Les citoyens peuvent aussi agir à leur niveau

A commencer par leur habitation. La 1ère chose à faire est d’identifier le problème, les sources de bruit. Il existe des isolants acoustiques que vous pouvez installer là où c’est nécessaire, au niveau du sol, du plafond, des murs, du toit aussi. De nombreux matériaux écologiques ont d’excellentes propriétés acoustiques et thermiques. C’est le cas de la cellulose, du chanvre ou encore du lin.

Autre astuce : installez si possible votre chambre et votre bureau du côté le plus calme de votre habitation.

Autre principe là où l’air passe, le bruit passe !

Les fenêtres sont les principaux points d’entrée des bruits extérieurs. Si vous êtes gêné par le trafic, cela vaut peut-être la peine de changer vos châssis et de mettre du double vitrage à isolation acoustique. Changer ou isoler la porte d’entrée peut aussi être une bonne solution, surtout si votre logement donne sur un palier ou un escalier.

Quelques conseils simples

Ils font partie du savoir vivre. Si vous vivez en appartement, évitez de crier et de claquer les portes. Placez des feutres sous les chaises et les meubles que vous déplacez régulièrement. Pour les transports, privilégiez la marche, le vélo, ou les transports en commun nettement moins bruyants que la voiture. Pensez aussi aux équipements techniques. Placez la machine à laver sur des supports qui réduisent les vibrations et éloignez-la des murs. Installez la chaudière dans un local insonorisé ou entouré de parois isolantes.

N’hésitez pas à demander de l’aide

Vous pouvez demander conseil à Homegrade qui vous aidera à établir un diagnostic sur les sources de bruit, et vous conseillera. Intéressant également, vous pouvez bénéficier dans certains cas, de primes régionales pour améliorer l’isolation acoustique de votre logement.

Chaque lundi, retrouvez les bons plans et infos utiles de Pascale Hourman, porte-parole de Bruxelles Environnement dans Vivre Ici Bruxelles entre 14h et 16h.

 

Sur le même sujet

30 août 2021 à 09:40
1 min
08 mars 2021 à 12:51
2 min

Articles recommandés pour vous