RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 6/8

Comment mieux relever ses défis ?

Les convictions stimulantes 1/2

Le 6-8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

18 févr. 2022 à 15:01Temps de lecture2 min
Par Elisée Baelongandi

Gilles Delvaulx, coach personnel, parle de convictions et de leur importance pour atteindre ses objectifs, dans le 6-8…

Toute personne est confrontée à des défis ou des périodes de la vie un peu plus compliquées. Face à de telles situations, Gilles met en avant l’importance de la conviction, ou autrement dit l’état d’esprit.
En effet, il explique que souvent, avant même de faire face à une épreuve concrète, on part déjà avec des idées assez négatives quant à notre capacité à la surmonter…

Or, nos convictions ont une grande influence sur la manière dont nous allons agir car plus on est convaincu d’une chose plus cela aura un effet sur notre comportement.

Il y a 2 types de convictions :

La conviction fixe

Il s’agit d’une manière de voir assez fermée, elle reste figée dans ses aptitudes, dans la logique en ne cherchant à aller plus loin. On parle alors de conviction limitante. Les personnes qui se trouvent dans ce groupe ont comme caractéristique :

  • d’éviter les défis
  • d’abandonner facilement
  • de considérer les efforts comme futiles
  • de mal réagir aux critiques
  • de se sentir menacer par le succès des autres.

 

La conviction de croissance

Celle-ci est composée de personnes qui sont assez souples, qui aiment apprendre ce qui les permet d’être plus créatives et aptes à se dépasser, à évoluer. Cette conviction stimulante engendre en eux le fait :

  • d’aimer les challenges
  • de résister aux obstacles
  • de voir les efforts comme nécessaire
  • d’accepter les critiques car elles les feront évoluer
  • de considérer le succès d’autrui comme une source d’inspiration
Getty Images

Aller à un entretien d’embauche en se disant que "ça n’ira pas", augmentera les chances que ça n’aille pas car partir défaitiste infectera votre état d’esprit, votre comportement et vos capacités.

Gilles met en avant le fait qu’il ne faut pas faire la confusion entre ce que vous êtes et ce en quoi vous croyez. Le fait de croire, peut produire en vous la capacité de faire et donc de devenir, mais il en est de même si on croit négativement, on peut se détruire soi-même.

Il est donc important de travailler sur les convictions pour atteindre ses objectifs. Rassurez-vous, il est possible de passer d’une catégorie à une autre, rien est trop tard.

Les convictions stimulantes 2/2

Le 6-8

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Retrouvez bien d’autres chroniques tous les jours de la semaine dans Le 6-8 sur La Une.

Sur le même sujet

Nostalgique de l’époque vintage ? Rendez-vous au Vintage Hotel

Le 6/8

Pratiquez-vous le multitasking ?

Le 6/8

Articles recommandés pour vous