RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

Comment lutter contre la chute de cheveux en automne ? Conseils et astuces

Perte de cheveux en automne : comment y remédier ?
27 oct. 2021 à 14:513 min
Par Emilie Van de Poel & Daphné Fanon

Tout comme les arbres perdent leurs feuilles en automne, les humains perdent leurs cheveux. On appelle cela "la chute saisonnière." Le souci, c’est que la perte de cheveux est plus importante que la repousse qui suit. Voici donc quelques conseils d’Emilie Van de Poel, chroniqueuse beauté dans l’émission "La Grande Forme" et journaliste beauté pour le magazine Flair, pour améliorer la repousse des cheveux.

En automne, nous perdons plus de cheveux que d’habitude. Durant l’année, nous perdons en moyenne 100 cheveux chaque jour mais en automne, cette chute est plus intense et se constate sur notre brosse à cheveux. Le cycle de vie d’un cheveu passe par plusieurs phases :

  • D’abord, le cheveu naît sous la peau du cuir chevelu dans un follicule pileux et croît lentement (entre 0,7 et 2 cm par mois. C’est la phase dite anagène). Cette phase dure entre 2 et 5 ans.
  • Ensuite, la croissance du cheveu s’arrête pendant 15 à 20 jours, sa racine remonte vers l’épiderme, le cheveu est toujours attaché à son follicule pileux (c’est la phase dite catagène). Vient alors la phase appelée télogène qui correspond à la période où le cheveu est en mode repos. Le cheveu se détache de son follicule pileux et un nouveau cheveu commence à pousser sous la peau.
  • Enfin, vient la chute du cheveu.

Durant notre vie, les follicules pileux effectuent en moyenne 25 cycles jusqu’à épuisement. En automne, les phases télogènes (celles où la croissance du cheveu s’arrête) sont plus fréquentes. Et il y a une raison à cela. En été, notre cuir chevelu est davantage exposé à la lumière du soleil. Celle-ci stimule nos glandes surrénales qui produisent des hormones qui régissent la croissance des cheveux. La croissance s’accélère et environ trois à quatre mois plus tard, à l’automne donc, ces cheveux tombent.

Je perds mes cheveux en automne: est-ce normal ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Quand faut-il s’inquiéter ?

Cette chute de cheveux est normale et passagère. Elle dure généralement trois mois et ne laisse aucune trace visible sur le crâne (il n’y a pas de trou visible au niveau du cuir chevelu). Si la chute dure plus longtemps, c’est qu’il y a peut-être un autre problème comme une carence en fer ou un événement inhabituel auquel nous devons faire face comme le stress, une grossesse, de la fatigue ou encore un choc psychologique… Cette chute peut également être symptomatique d’un problème plus latent comme l’alopécie.


►►► À lire aussi : Conseils et astuces pour lutter contre la chute des cheveux


Attention, la chute saisonnière automnale est à ne pas confondre avec l’alopécie. L’alopécie androgénétique est une perte graduelle des cheveux qui se caractérise par un affinement du cheveu (généralement au sommet et sur la couronne de la tête) qui commence par un élargissement de la partie centrale des cheveux (donc visible au niveau de la raie). Cette alopécie est souvent causée par une prédisposition génétique, un déséquilibre hormonal ou un problème à la thyroïde. Contrairement à la chute saisonnière, l’alopécie n’est pas passagère et nécessite de consulter un dermatologue ou un endocrinologue en cas de problème hormonal.

Trucs et astuces pour bien gérer la chute des cheveux

Nous ne pouvons pas empêcher une chute des cheveux automnale qui est déjà en cours. En revanche, nous pouvons faire en sorte que la repousse soit plus rapide et que les nouveaux cheveux soient plus forts et plus épais.

  • Activer la microcirculation du cuir chevelu. Pour cela, il suffit de se brosser les cheveux pendant deux minutes, tous les jours, matin et soir. On évite de brosser ses cheveux quand ils sont mouillés car cela les casse et les abîme.
  • Appliquer des huiles sur le cuir chevelu. L’huile de ricin par exemple, ou un sérum spécialement conçu pour traiter la chute des cheveux.
  • Il est conseillé de faire une cure de compléments alimentaires enrichis en zinc, vitamine B, soufre, oméga 3, fer et acides animés. Il existe de nombreux compléments efficaces sur le marché.
  • Manger suffisamment de protéines qui sont riches en acides aminés soufrés qui permettent de synthétiser la kératine. Mais aussi des aliments riches en vitamines A et B, en zinc, en magnésium et en fer. On peut manger des jaunes d’œuf, des noisettes, des bananes, des kiwis et des légumes à feuilles comme les épinards.

La Grande Forme, c’est du lundi au vendredi de 13h à 14h30 en direct sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio.

Loading...

Sur le même sujet

08 déc. 2021 à 14:30
3 min
03 nov. 2021 à 16:47
3 min

Articles recommandés pour vous