RTBFPasser au contenu
Rechercher

On n'est pas des pigeons

Comment le drive-in sauve les fast-foods !

Drive-in food

Le secteur de l’Horeca est très impacté par la crise sanitaire. Si les restaurants se sont presque tous mis à la vente à emporter et/ou aux livraisons, ce qui marche réellement, ce sont les "drive-in" ! Toutes enseignes confondues, les files de voitures devant les "drive-in" ne diminuent pas.

Le drive-in sauve la mise !

Les fast-foods ont la chance d'avoir en place un système de drive-in déjà avant la crise.

80% des clients utilisent le drive pour passer les commandes.

Chez Burger King, on constate une baisse de fréquentation de 40 à 70%. " Heureusement, nous gagnons de l’argent sur nos sites équipés d’un drive. Cela permet de surcompenser les autres pertes. Dans l’ensemble sur 2020, nous allons tourner à -25%." nous explique Kevin Derycke, CEO Benelux de Burger King précise dans La DH.

Nous avons fait également ce même constat sur le terrain, chez Burger King à Sambreville, 80% des clients utilisent le drive pour passer les commandes.

Quid des restaurateurs ?

Chez les restaurateurs, les plats à emporter et les services de livraisons permettent dans une moindre mesure de compenser les pertes.

La perte a été évaluée à moins 45% pour 2020.

C'est le cas Chez "Toque et Gourmandises", restaurateur-traiteur sur Jodoigne et Namur. Le chiffre d’affaires est en forte baisse depuis la Covid, les plats à emporter et les livraisons sauvent un peu les affaires. La perte a été évaluée à moins 45% pour 2020.

Bien plus que le drive-in, c'est avant tout le type de cuisine qui fait toute la différence. Nous ne pouvons pas comparer une restauration de type fast-food à celle d'un restaurant, qu'il soit gastronomique ou pas. Reste donc à savoir combien de temps vont encore pouvoir tenir les restaurateurs.

Sur le même sujet

Chez McDo, on peut désormais remercier un employé et lui permettre d'être récompensé

Cuisine

Face au manque d'employés, les fast-foods américains montent leurs prix

Cuisine