RTBFPasser au contenu

Football

Comment le Belge Tom Saintfiet a fait de la Gambie l'une des sensations de la CAN

Comment le Belge Tom Saintfiet a fait de la Gambie l'une des sensations de la CAN
28 janv. 2022 à 12:152 min
Par Lancelot Meulewaeter

Il a coaché vingt-six équipes différentes dans sa carrière, dont dix sélections nationales. Il est inconnu en Europe, et certainement pas prophète en son pays : Tom Saintfiet, le natif de Mol en province d'Anvers, est pourtant le coach qui gagne dans cette édition de la Coupe d'Afrique des Nations. A la tête de la Gambie, néophyte en phase finale du tournoi africain, il a réussi l'impensable : se qualifier pour les quarts de finale du tournoi pour disputer un match de gala face au pays organisateur, le Cameroun. Passé dans sa vie de coach par l'Islande, le Bangladesh et l'Ethiopie, il vit à 48 ans ses meilleures heures de coaching.

Tout a commencé en 2019, lors des qualifications pour la CAN. Saintfiet, installé au poste de coach depuis un an, fixe un rêve à ses joueurs : décrocher la première qualification pour le plus petit pays de l'Afrique continentale. Les Scorpions réussissent l'impensable en écartant la République Démocratique du Congo sur son passage.

"Je n'ai pas les joueurs les plus flamboyants"

En préambule de son travail de coach de la Gambie, Saintfiet a dû s'atteler à une tâche : convaincre des bi-nationaux d'opter pour la petite enclave de l'ouest africain. "J'ai fait tous ces voyages à mes propres frais", confie-t-il à The Analyst, mentionnant que la Gambie n'est pas encore dotée d'une fédération très structurée. Mais à force de persuasion, il a pu bâtir un effectif solide, dont les bourgeons fleurissent aujourd'hui. Parmi les noms connus de la sélection, Omar Colley (ex-Genk), Suleyman Marreh (La Gantoise), Mohamed Badamosi (Courtrai), Ablie Jallow (Seraing). Bubacarr Sanneh, l'ancien défenseur à huit millions d'euros du Sporting d'Anderlecht, fait également partie de la sélection bien qu'il soit actuellement sans club.

Inspirés par le Danemark et la Zambie

Avec un but concédé, quatre buts marqués en quatre rencontres, le parcours de la Gambie à la Coupe d'Afrique des Nations est symbolique d'un tournoi où l'enjeu l'emporte sur le spectacle. Mais Saintfiet assume : "Je n'ai pas les joueurs les plus flamboyants, il faut donc profiter à fond de nos situations de matchs". Depuis le début du tournoi, la Gambie frappe systématiquement moins au but que son adversaire, mais s'offre des occasions de meilleure qualité. Le mental est un aspect primordial dans ces rencontres âpres, où les occasions franches sont rares. Tom Saintfiet utilise des ressorts connus mais qui démontrent encore leur efficacité pour conditionner ses joueurs. "On leur montre des vidéos du Danemark à l'Euro 1992, qu'ils avaient remporté en tant que grande surprise. La Grèce de 2004 et la Zambie de 2012 nous inspirent également". Des petites histoires de David contre Goliath qui font la glorieuse incertitude du sport. Face au Cameroun, la Gambie s'apprête en effet à défier un géant de la compétition. Qui évoluera devant son public.

Articles recommandés pour vous