Economie

Comment la saga Elon Musk - Twitter pourrait-elle se terminer ?

Twitter qualifie la stratégie de sortie d’Elon Musk "un modèle d’hypocrisie", selon des documents judiciaires.

Twitter poursuit Elon Musk en justice pour le contraindre au rachat de la plateforme. Le milliardaire a annulé l'achat du réseau social, qu'il accuse d'avoir communiqué de fausses informations concernant les comptes inactifs. Quelles chances a-t-il de s'en sortir indemne ?

Twitter a lancé des poursuites ce mardi contre Elon Musk. La plate-forme exige que le patron de Tesla tienne son engagement convenu fin avril, c’est-à-dire racheter le réseau social pour 44 milliards de dollars.

Un juge d’une cour spécialisée en droit des affaires devra donc déterminer si le multimilliardaire peut, ou non, mettre fin à l’accord d’acquisition. Un procès de quatre jours attend M. Musk en septembre au tribunal de Delaware.

Une technique pour obtenir Twitter au rabais ?

Vendredi passé, les avocats d’Elon Musk avaient justifié sa décision de mettre fin à l’accord, en accusant le réseau social d’avoir fourni des données "trompeuses" sur le nombre de faux comptes ou comptes dormants.

Twitter les estime à 5% du nombre des comptes actifs. Mais, le patron de Tesla considère qu’ils s’élèvent plutôt autour de 20%. Or, cela s’avérerait problématique, car la valeur de la publicité baisse si Twitter compte davantage de faux comptes. La plate-forme à l’oiseau bleu aurait en outre minimisé le nombre de spams, selon Musk.

Loading...

Le réseau social affirme cependant qu’il ne s’agit que d’un prétexte pour le faire chuter. La motivation de Musk pour essayer de mettre fin à l’accord pourrait être une tactique de négociation pour amener Twitter à baisser le prix d’acquisition. "Le comportement de Musk confirme simplement qu’il voulait sortir d’un contrat qu’il a signé librement, et nuire à Twitter dans le même temps", affirme un avocat de Twitter.

Twitter craint d'Elon Musk

Les experts s’accordent pour donner l’avantage à Twitter en termes d’arguments légaux. Les reproches de Twitter à Elon Musk sont nombreuses. L’homme d’affaires n’aurait pas trouvé assez de financements, selon les avocats de la plate-forme. De plus, il aurait enfreint son devoir de réserve et utilisé des informations confidentielles à de mauvaises fins.

Depuis plusieurs mois, l’homme le plus riche au monde multiplie les publications où il attaque le réseau. Il a ouvertement critiqué sa politique de modération des contenus, et s’est moqué de certains cadres. 

Loading...

Confier des données confidentielles à M. Musk devient problématique pour l’administration de Twitter. "La plate-forme ne peut plus contrôler son comportement irrationnel. Il pourrait tweeter des choses à tout moment, même en violant des accords de confidentialité", déclare Anat Alon-Beck, professeure de droit américain à la Case Western Reserve University.

Les prévisions pour la suite

Plusieurs scénarios sont possibles. Il pourrait y avoir un versement d’une indemnité de rupture avoisinant le milliard de dollars prévue dans le contrat. Mais, cette option ferait probablement encore baisser les actions de Twitter.

Un accord à l'amiable pourrait alors être trouvé par les deux parties pour éviter un procès :"Le montant de l’indemnité pourrait augmenter davantage pour tous les dommages qu’Elon Musk a causés à l’entreprise", soutient l’experte.

La possibilité que Musk gagne le procès n’est pas à exclure non plus. Le milliardaire pourrait prouver que Twitter lui a fourni de fausses informations et que les vrais détails ont un effet défavorable important sur l’entreprise. De cette façon, il pourrait partir sans payer d’indemnités de rupture. Pourtant, ce n’est pas un scénario qui devrait convaincre le tribunal selon Anat Alon-Beck.

Au contraire, Twitter pourrait également gagner le procès. Dans ce cas, Elon Musk serait forcé à l’achat. Pourtant, forcer quelqu’un à faire quelque chose contre sa volonté n’est jamais une bonne idée. "Si Musk ne veut vraiment plus posséder Twitter, le lui imposer pourrait conduire à une autre vente, à d’autres changements de direction et au licenciement d’employés", explique la professeure de droit.

Quelle qu’en soit la conclusion, le réseau social ne va pas s’en sortir indemne selon différents experts en droit des affaires. En effet, sa crédibilité a pâti de ce feuilleton à rebond. Après avoir touché lundi son plus bas à Wall Street depuis quatre mois, l’action Twitter s’est offert un rebond ce mardi (+ 4,32%, à 34,06 de dollars).

De même, la réputation d’Elon Musk est en chute libre après cette initiative. "Son comportement va rendre très difficile l’achat d’autres entreprises. Les marchés réagissent négativement à ses actions", conclut l'experte.

Sur le même sujet

L'ex-patron de Twitter sommé par Elon Musk de fournir des documents

Monde

Elon Musk vend pour près de 7 milliards de dollars d'action Tesla

Sciences et Techno

Articles recommandés pour vous