RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Comment freiner la propagation du Covid dans les écoles ?

Comment freiner la propagation du Covid dans les écoles ?

" Les écoles sont menacées de fermeture ", c’est à la une de la Dh ce matin. La propagation du Covid augmente ces derniers temps dans les écoles avec un taux de positivité qui dépasse les 10%. La députée fédérale, Catherine Fonck, alerte en demandant de renforcer les mesures. Elle parle de dispositifs de purification d’air, par exemple, ce que les ministres de l’Enseignement balaient immédiatement en raison du coût trop important et de la difficulté de mise en place.

Comment freiner la propagation du Covid dans les écoles ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Getty Images

"Pour une classe de +-50 m2, c'est un budget de 1500 euros"

Yoann, un auditeur originaire de Genappe, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Je travaille dans le secteur de la climatisation et de la ventilation dans les bâtiments. Pour une classe de +-50 m2, on part sur un budget de 1500 euros, installation comprise. Les politiques qui trouvent ça trop cher ne pensent pas aux indépendants dans l’Horeca qui ont été obligés de mettre certaines choses en place. On ne leur a pas demandé s’ils avaient le budget. Il s’agit de nos enfants et on dit que ça coûte trop cher. Pour moi, installer des purificateurs d’air dans les classes est l’une des meilleures solutions actuellement."

Getty Images

" Certains font le choix de mettre l’enfant à l’école malgré tout"

Jessica nous partage son avis depuis Fleurus : "Je travaille dans un centre de tracing et je contacte régulièrement les parents des enfants malades. Il y a deux types de réaction : soit ils comprennent que leur enfant est malade et ils essaient de prendre des dispositions, soit ils ne veulent pas respecter la quarantaine car ils doivent travailler. C’est très compliqué pour eux de faire garder leur enfant malade. Et s’ils s’absentent du travail, ils sont impactés financièrement. Certains font alors le choix de mettre l’enfant à l’école malgré tout."

Klaus Vedfelt – Getty Images

"Diviser les classes"

Finalement, à Linkebeek, Quentin termine le débat : "On pourrait diviser les classes, faire un groupe le matin et un groupe l’après-midi. Ceux qui ne sont pas présents pourraient recevoir la matière pour l’étudier à l’avance. Les écoles seront moins bondées, les classes moins fréquentées et ce sera plus facile à gérer la propagation du virus. "

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

27 oct. 2021 à 09:41
2 min

Qu’attendez-vous du Codeco ?

C'est vous qui le dites
26 oct. 2021 à 09:44
2 min

Articles recommandés pour vous