Régions Brabant wallon

Comment éviter les files aux bornes de recharge électrique dans les prochaines années

Les deux stations-service de Bierges-Wavre comptent chacune deux bornes de recharge électrique. Actuellement, le temps de recharge est assez long. Il risque de l’être davantage demain s’il faut en plus faire la file, vu le boom attendu du parc de véhicule

© RTBF jch

"J’en ai pour une heure d’attente avant que ma camionnette électrique soit rechargée. C’est long ! Trop long ! Et il n’y a que deux bornes de recharge pour cette station-service (Bierges-direction Bruxelles)", explique un conducteur.

"Moi, je devrai attendre environ 40 minutes pour recharger la batterie de ma voiture électrique de société, même avec un haut débit et une puissance de borne de 175 kW", commente un automobiliste namurois qui se rend à son travail à Bruxelles. "Ici, à Bierges (direction Bruxelles), j’ai encore eu la chance de voir qu’une des deux bornes était encore libre. Parce qu’il arrive qu’elles soient occupées toutes les deux. De manière générale, dans les stations-service, les bornes de recharge sont souvent en panne, voire indisponibles. C’est de plus en plus fréquent. Or, il y a de plus en plus de voitures électriques et les délais d’attente s’allongent. Il faudra donc souvent faire la file à l’avenir si rien ne change. La transition électrique, je n’y crois pas. En plus, les véhicules haut de gamme plus performants sont très chers, réservés à une clientèle aisée", regrette le conducteur namurois.

Vers des files d’attente

Loin d’être unique, le cas de la station-service de Bierges pose la question d’une offre suffisante et plus rapide dans les années qui viennent. Car le parc de véhicules hybrides plug-in (rechargeables via prise) et de véhicules électriques devrait fortement augmenter dans les prochaines années. Rappelons que le Parlement européen a voté l’arrêt des ventes de voitures neuves à moteur atmosphérique (essence et diesel) à partir de 2035. Actuellement, les bornes de recharge en station-service sont souvent disponibles. "Mais à certains moments de la journée, il peut y avoir des pics. Deux ou trois voitures en même temps et il faut donc attendre ou aller voir ailleurs", relativise un propriétaire de voiture électrique. "Il faudra vraiment trouver des solutions à court et moyen terme, sinon, ce sera compliqué !"

Eviter la saturation

Pour Tom Claerbout, directeur des Affaires publiques de TotalEnergies Belgique, il est clair que les stations-service devront s’adapter à l’évolution du marché, pour éviter la saturation et les longues files d’attente. "A Bierges, par exemple, nous disposons actuellement de deux fois deux bornes de recharge (deux dans chaque sens). Ces bornes de 175 kW sont très rapides. Mais malgré tout, c’est vrai qu’il faut encore un certain temps pour la recharge. En fonction de la génération de batterie du véhicule, le temps de recharge sera plus ou moins long. Mais heureusement, la technologie évolue. Nous moderniserons progressivement nos points de recharge, dans les 10 ou 20 prochaines années, pour répondre à la demande. Nous passerons aux bornes de 300 kW. Même chose pour le nombre de bornes par station. En fait, sur un site, la première installation de bornes prend du temps. Mais l’implantation de bornes supplémentaires, elle, va beaucoup plus vite. Il y aura ainsi un glissement de l’offre de carburant classique vers l’électrique".

Accélérer l’offre wallonne

Actuellement, TotalEnergies dispose de pratiquement 1.000 bornes de recharge en Belgique, la plupart étant situées dans le nord du pays. D’autres opérateurs passent aussi à la vitesse supérieure pour ne pas arriver avec une guerre de retard sur la croissance du nombre de véhicules. Reste à voir comment évolueront les prix de l’électricité et les capacités de production, notamment.

"Le sud du pays va accélérer l’installation de bornes", assure-t-on au SPW. Du côté de la Sofico, responsable de la centaine d’aires autoroutières qui bordent le réseau structurant de Wallonie, on rappelle qu’une bonne partie des stations-service sont concédées à des opérateurs privés. Selon le dernier inventaire en date, en Wallonie, la grande majorité des stations-service autoroutières sont équipées de deux à quatre bornes de recharge, principalement de 50 kW. Une petite dizaine d’entre elles propose des puissances de 175 kW. Seules trois stations wallonnes sont équipées de bornes ultra-puissantes (350 kW) : Barchon (province de Liège), Theux (Province de Liège) et Froyennes (province de Hainaut).

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous