RTBFPasser au contenu

Psychologie

Comment aider votre enfant à surmonter son chagrin d'amour ?

Comment aider votre enfant à surmonter son chagrin d'amour ?
30 déc. 2017 à 18:002 min
Par RTBF TENDANCE

Cette épreuve est, certes, une étape essentielle pour l'aider à structurer sa personnalité, mais sur le coup, son affliction laisse les parents désemparés, ne sachant pas comment réagir. Voici quelques conseils pour épauler votre enfant de la meilleure des manières. Les filles étant plus émotives et ayant plus de mal à surmonter cette épreuve, nous avons pris l'exemple d'une fille.

 

Coup de frein pour son chagrin

Les signes avant-coureurs ne tardent pas à vous intriguer : elle s'isole dans sa chambre, vous parle rarement, ne se nourrit plus correctement, lâche ses cours ... Un enfant ou un ado pris dans son histoire d'amour la vit intensément. Sa douleur, lors de la rupture, est palpable. Pour elle, il n'y a rien de plus sérieux. Il lui semble que tout s'est effondré autour d'elle et qu'elle a tout perdu ... Pourtant, quelques semaines auparavant, elle ne vous parlait que de lui, de son amour pour elle, mais voilà que tout d'un coup, son amoureux, sans ménagement, rompt avec elle, du jour au lendemain, la laissant se morfondre dans sa peine et son malheur. A la vue de son désarroi, vous pouvez être amené à constater que son idolâtrie était peut-être plus sérieuse que ce que vous ne pensiez.

Les amoureux transis ne savent pas exprimer sincèrement et ouvertement leurs sentiments, surtout lorsqu'ils arrivent à un point de rupture. Ce qui les paralyse encore plus. Ils ne font qu'accentuer leur souffrance et celles de leurs parents. Une chose est sûre, ils ont besoin de votre présence, de votre écoute, de votre conseil et de votre expérience pour les aider à dépasser leur immense tristesse. La vie ne manque pas d'épreuves et de chagrins (séparation, divorce, perte de proches, amis ...). Qu'il soit vécu par un enfant ou un adolescent, le chagrin d'amour est un passage obligé dans son chemin vers l'âge adulte. Il faut lui faire comprendre que tous le monde est passé par là, au moins une fois dans sa vie. Il faut également lui signifier qu'elle peut se remettre de tout et que cette idylle ne sera certainement pas la dernière.

 

Comment la consoler ?

Il ne faut surtout pas juger ses émotions. Évitez les phrases du genre : « Tu ne sembles pas souffrir tant que ça ... ». Les enfants peuvent intérioriser leur chagrin sans que rien ne paraisse. Les filles ont plus tendance à se confier à une copine, comme à leur mère. Les garçons, quant à eux, cachent leur souffrance sous des airs nonchalants. Ils peuvent, par contre, devenir agressifs. Dans tous les cas, l'un des parents doit être présent pour la soutenir, l'écouter (si elle veut bien se confier), lui remonter le moral, donner conseil et apporter son expérience. Il ne faut pas que cette épreuve s'éternise ; normalement, un chagrin ne devrait pas durer plus d'un ou deux mois. Au-delà de ce délai, votre enfant risque de nier l'évidence et de tomber dans la déprime.

A défaut de le répéter, le réconfort d'un parent, ou même de son amie intime, est primordial pour lui signifier qu'il faut absolument tourner la page de cette relation. Lui faire comprendre que la vie continue. Donnez-lui la force de croire qu'un nouvel amour est tout à fait possible. Il se peut aussi qu'à trop vous impliquer et vous immiscer dans la vie de votre enfant (vous auriez tendance à vivre sa tristesse par procuration), vous la gêneriez en lui donnant l'impression de « voler » son histoire.

Articles recommandés pour vous