RTBFPasser au contenu

La vie du bon côté

Comment accueillir le bulletin de votre enfant ?

Comment accueillir le bulletin de votre enfant ?
21 juin 2017 à 07:30 - mise à jour 21 juin 2017 à 12:573 min
Par afs

Est-ce une bonne chose d’étaler votre fierté sur les réseaux sociaux ? Que faire lorsque les notes ne sont pas à la hauteur de vos désirs de parents ou que votre enfant se dévalorise ? Voyons avec Nathalie Vancraeynest, pourquoi ce bulletin revêt une telle importante pour les parents ? Que dire à un enfant triste de n’avoir pas obtenu les notes qu’il espérait ? Est-ce une bonne idée de punir en cas de mauvais bulletin ou de récompenser lorsque les résultats sont bons ?

Comment décoder le bulletin ? 

Le bulletin donne une idée générale dans une branche or il devrait nuancer l'appréciation à l'égard de chacune des branches. On peut par exemple être au top en géométrie et non en algèbre or la rubrique "math" englobe ces matières. Vous avez 9 ou 10, c'est parfait. Vous avez 7 ou 8, c'est valable mais si on veut faire mieux, il faut analyser son "erreur". Ai-je eu la subtilité du détail ? N'ai-je pas bien compris l'énoncé ? ou ...??? 

Aïe le bulletin n'est pas bon ! ...

On fait quoi alors ? On met la punition à l'ordre du jour ? On enfonce le clou ? ..

Sanctionner un enfant qui a des difficultés scolaires c'est une double peine et ça ne l'aide pas à rebondir ! 

L'enfant a une perception un peu magique des points... Il imagine que le prof en a tout le pouvoir. "J'ai 80% mais j'ai rien fait chez moi, j'étudiais pas... " .. Ce petit garçon était tellement attentif durant les cours - le prof devant quant à lui répéter les explications au profit des élèves plus en difficulté, le petit garçon intégrait la matière en classe. Le fait de ne rien faire chez lui l'amenait à penser "moi, je ne fous rien" ! Une perception erronée de sa "part active". Juste que celle-ci était toute en force en classe ! 

Le bulletin c'est un peu ressentit comme étant la validation de la capacité parentale => Si mon enfant est en échec alors "je suis un mauvais parent" ! 

Lire le bulletin selon les capacités réelles de l 'enfant serait plus "juste". Un enfant qui a des soucis de dyslexie, de concentration ou autre ... et qui décroche un 7/10 en dictée, ... c'est l'équivalent d'un 10 pour un autre enfant ! Tout est selon l'enfant, selon ses propres capacités à lui ! Aussi, il ne s'agit pas seulement de comprendre une matière mais aussi de l'intégrer, la retransmettre, ... Tout un programme !

"Je travaille pour avoir des bons points". Non !!!  "je travaille pour acquérir des connaissances, pour apprendre... et ça change tout ! 

"Ce prof là je l'aime pas" et lui non plus d'ailleurs il ne m'aime pas ... C'est pas magique les points, on les met quand il y a un effort fournit et  indépendamment de l'appréciation de la personne "qu'on aime ... ou pas ! ". 

La confiance c'est notre moteur de motivation . L'apprentissage c'est faire des erreurs, on se permet de se dire "j'y vais", je prends des risques, je tente l'apprentissage... en toute confiance ! Car oui cette sacrée confiance est souvent la carte qui fait défaut dans le "jeu" ! L'enfant qui reste "artisan"- "acteur"  de son apprentissage est en meilleure harmonie - position -  que celui qui la subit. 

L'apprentissage c'est vraiment une stratégie. Partir de là où on gagne et mettre ce même schéma là en place par rapport à des matières plus rébarbatives. "Comment fais-tu pour réussir toujours à mettre les goals dans le but ?" ... "Je m’entraîne" et oui beh pour les maths, c'est pareils. 

Offrir trop de facilités aux enfants entraîne le fait de les dé-responsabiliser. Etre Trop ou trop peu à leurs côtés, tout est question de juste milieu selon les cas aussi ! Maintenir ce niveau de "responsabilité" de l'enfant est essentiel. Le coup de pousse oui mais pas être "porteur" de l'enfant, de ses "devoirs" ! 

Afficher le beau bulletin sur les Réseaux sociaux n'est pas l'idéal - on est dans le domaine de l'appropriation du résultat de l'enfant pour sa propre valorisation - un peu narcissique. Valoriser un comportement est préférable plutôt que de poster des infos genre "ma fille est a plus belle", " c'est la meilleure", ..."il est le plus fort", ... Oh là l'envolée de narcissisme ! Pas l'idéal... mais chacun fait comme il l'entend cela dit ! 

Apprendre c'est la créativité, c'est être curieux ! Une fibre à développer, à entretenir, ... pour prendre et préserver la vie scolaire du bon côté !

=> confiance, responsabilité, créativité, curiosité, plaisir ... les ingrédients à privilégier. 

Les commentaires des auditeurs en image...

Chantal se faisait tout le temps disputée car ses bulletins n'étaient pas top. Elle était tout le temps punie. Pour couronner le tout cela gâchait son anniversaire qui malheureusement tombe le 18 juin... Pas de cadeau du coup ! Il n'y avait pas d'aide à l'époque, pas de cours de "rattrapage", ... Une période galère en somme !

Nathalie partage ses "mauvais" souvenirs en la matière. Elle met alors un point d'honneur à la compréhension - au dialogue auprès de ses enfants : "on fait du mieux qu'on peut". 

Caroline évoque l'indifférence de sa fille à l'égard de ses points et ce depuis son entrée dans le secondaire. Nathalie Vancraeynest évoque l'hypothèse de mettre la barre plus haute, de lui mettre un challenge et de voir ce qu'elle va mettre en place pour y arriver car selon Nathalie, il s'agit d'une enfant en souffrance. 

Le témoignage de Chantal

La vie du bon côté - scolarité - Nathalie Vancraeynest

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le témoignage de Nathalie

La vie du bon côté - scolarité - Nathalie Vancraeynest

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

01 déc. 2017 à 09:08
1 min
21 juin 2017 à 09:02
1 min

Articles recommandés pour vous