Nous ouvrons le neuvième chapitre de Sous Couverture en compagnie de nos invités Philippe Claudel et Myriam Leroy. Au menu du jour : un curé, une femme sans tête, un liseur Entre autres !

Philippe Claudel pour "Crépuscule", Ed. Stock, 2023

Philippe Claudel nous mène au seuil d’un empire qui s’effondre, à la frontière d’un pays "dont la bannière se frappait d’un croissant d’or". Un jour, le curé est retrouvé mort, la tête fracassée par une pierre. Qui pouvait en vouloir à cet homme d’une terre où chrétiens et musulmans vivaient depuis toujours en bonne entente ?

De suspense en rebondissements, l’intrigue haletante se double d’une réflexion sur nos errements contemporains, la volonté de quelques-uns de réécrire l’Histoire, la négation de certains crimes de masse et autres arrangements avec la réalité.

Myriam Leroy pour "Le mystère de la femme sans tête", Ed. Seuil, 2023

Qui est cette jeune Russe exilée en Belgique, au regard frondeur, qui sur ordre d’Hitler, fut décapitée à la hache en 1942 ? Il s’agit de Marina Chafroff, figure de la Résistance belge, tombée dans l’oubli. Au fil d’un récit aux résonances intimes, Myriam Leroy ressuscite le destin fulgurant d’une météorite dans le ciel de la Seconde guerre mondiale. 

“Réminiscences” de Gorian Delpâture : Romain Gary

Aujourd’hui, je vous propose de retrouver dans nos archives un cas unique dans l’histoire de la littérature française : le seul auteur à avoir remporté le Prix Goncourt 2 fois, sous 2 noms différents. Romain Gary. Nous sommes en 1978 et Romain Gary, 64 ans, vient présenter en Belgique son dernier roman en date : " Charge d’âme ". Un roman d’une actualité brûlante pour nous puisqu’il s’agit de la crise énergétique et de la solution très originale trouvée par un scientifique.

La chronique de Lucile Poulain : Le singulier Monsieur Tout le monde de Dorine Hollier, F Deville, 2023

Tout commence avec Jean Pratou, un petit comptable sans envergure un poil pathétique, dont le quotidien monotone ne ferait clairement rêver personne…

Un matin, Jean se rend en avance au bureau, comme tous les jours, et croise celle qui va changer le cours de son existence : Josette, la nouvelle préposée au courrier. Elle est la femme de ses rêves, la Vénus de tous ses fantasmes, et surtout celle qui va lui faire connaître la plus grande humiliation de sa vie… Se prendre un râteau monumental devant toute la boîte à l’heure du déjeuner, en somme.

Mais voilà, l’extraordinaire arrive dans le petit train-train insignifiant de Jean, il se réveille une semaine plus tard avec au bout des doigts un étrange pouvoir : tout ce qu’il touche retrouve son apparence originelle.

La chronique de Michel Dufranne : "Bois -aux-Renards" d’Antoine Chainas, Ed. La Noire, 2023

Un accident de voiture au beau milieu de nulle part laisse une fillette orpheline et estropiée, Chloé, sauvée in extremis par trois hommes et une guérisseuse.
Trente-cinq ans plus tard, Yves et Bernadette, un couple de tueurs en série, sillonnent les routes dans un camping-car Transporter T3 Joker Westfalia en quête d’auto-stoppeuses.
Anna, une gamine témoin de leur premier meurtre de l’été, réussit à leur échapper et se réfugie au cœur d’un bois où une étrange femme boiteuse, entourée de renards, prend soin d’elle.
Dans ce bois vit une communauté coupée du monde moderne, au plus près de la nature et des mythologies du lieu tout en veillant à préserver quoi qu’il en coûte sa tranquillité et sa pérennité.

La chronique d’Odile Vanhellemont : "Le liseur du 6h27" de Jean-Paul Didierlaurent, Ed. collector Folio, 2023

Imaginez, vous êtes dans le train, comme tous les matins. Il fait sombre dehors, les passagers ont grise mine. Chacun a sa mallette sur les genoux et certaines piquent du nez. Soudain, une voix s’élève. Elle récite de courts textes, sans lien aucun. Cette voix, c’est celle de Guylain Vignolles.

Et ces textes, eux, sont des rescapés de la destruction. Parce que Guylain passe ses journées à faire fonctionner une broyeuse de livres invendus. Les Renaudot de l’année dernière autant que les premiers romans qui n’intéressent personne. Le monstre mécanique avale tout et ne recrache, par miracle, que quelques pauvres feuillets.

Alors pour leur accorder un dernier souffle, Guylain les récolte et les lit à voix haute dans le RER de 6h27.

La chronique surprise : Eric-Emmanuel Schmitt, avec « Bella-Vista » de Colette, éd. Fayard, 1937

" C’est folie de croire que les périodes vides d’amour sont les " blancs " d’une existence de femme. Bien au contraire. Que demeure-t-il, à le raconter, d’un attachement passionné ? L’amour parfait se raconte en trois lignes : Il m’aima, je L’aimai, Sa présence supprima toutes les autres présences ; nous fûmes heureux, puis Il cessa de m’aimer et je souffris… […]
Ces " blancs " qui se chargèrent de me fournir l’anecdote, les personnages émus, égarés, illisibles ou simples qui me saisissaient par la manche, me prenaient à témoin puis me laissaient aller, je ne savais pas, autrefois, que j’aurais dû justement les compter pour intermèdes plus romanesques que le drame intime.
Je ne finirai pas ma tâche d’écrivain sans essayer, comme je veux le faire ici, de les tirer d’une ombre où les relégua l’impudique devoir de parler de l’amour en mon nom personnel. "

La chronique de fin de Thierry Bellefroid, "Jusqu’au prodige" Fanny Wallendorf – Ed. Finitude, 2023

Thérèse est retenue prisonnière par le Chasseur. Elle est chargée de nourrir les animaux qu’il garde captifs avec un plaisir pervers. Un matin, la jeune fille trouve enfin le courage de s’enfuir, de quitter cette sinistre ferme où les hasards de l’Exode l’ont conduite. Elle court, court à perdre haleine à travers la forêt, et la nature se fait complice, apaise sa terreur et la protège de la noirceur des hommes.
Sauvage et ardente, elle fuit à travers la montagne, portée pendant trois jours et trois nuits par le désir insensé de retrouver son frère, de tenir la promesse qu’elle lui a faite. Trois jours et trois nuits pour retrouver son passé et son avenir, dans un paysage où bêtes et hommes se cachent pour survivre ou pour tuer.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous