Sport - Insolites

Comme Biniam Girmay, plusieurs sportifs ont connu des blessures insolites

Biniam Girmay aura connu des heures mouvementées sur les routes du Tour d’Italie. Solide vainqueur au sprint face à Mathieu Van der Poel lors de la 10ème étape, l’Erythréen a ensuite évité le pire. Lors de la cérémonie protocolaire, il s’est pris le bouchon de la bouteille de Prosecco en plein œil. Verdict : un bref passage à l’hôpital mais un abandon. Mais le coureur d’Intermarché-Wanty-Gobert n’est pas le seul sportif à s’être blessé "bêtement". Petit florilège.

Santiago Canizares : il faut souffrir pour être beau

En 2002, Santiago Canizares est le gardien titulaire de la sélection espagnole. Vainqueur du championnat d’Espagne cette saison-là avec Valence, il s’apprête à participer avec la Roja à la Coupe du Monde organisée au Japon et en Corée du Sud. Un Mondial qu’il ne disputera finalement pas. La raison ? Un jour, il décide de se parfumer mais le flacon lui échappe des mains et tombe. Il décide d’amortir la chute avec son pied mais la flasque se brise et un bout de verre lui sectionne un tendon. Canizares sera remplacé par sa doublure, un certain… Iker Casillas. Imaginez pareille situation en 2010 !

Philippe Mexès : (M)excès d’UV

Philippe Mexès aussi aime prendre soin de son apparence. Alors défenseur au Milan AC, le Français loupe une rencontre face à la Genoa. Il doit être hospitalisé pour une inflammation de son œil gauche suite à une trop longue exposition aux lampes UV lors d’une soirée organisée par la fondation du club milanais.

Rio Ferdinand : comment se blesser en ne faisant rien

Avant de faire les beaux jours de Manchester United, Rio Ferdinand s’est révélé à Leeds. De retour chez lui après une séance d’entraînement, l’ancien défenseur décide de se reposer devant la télé. Installé confortablement dans son canapé, les jambes bien étirées sur une table basse, il reste dans cette position durant de nombreuses heures. Au moment de se relever, Ferdinand ressent une douleur au niveau du genou et s’occasionne une distension d’un tendon. Résultat : deux semaines d’arrêt. Largement de quoi se détendre devant la télé !

Maximiliano Caufriez & Dylan Teuns : meilleurs sportifs que jardiniers

Quand on se blesse un 1er avril, tout le monde croit à la blague. Maximiliano Caufriez aurait préféré que c’en soit une. Par une belle journée de printemps, l’ancien joueur de Waasland-Beveren et de Saint-Trond décide de tondre sa pelouse. Malheureusement, il n’a pas coupé que l’herbe puisque son pied gauche a heurté la lame de la tondeuse. Un incident qui l’éloignera des terrains pendant plusieurs semaines mais qui n’impactera pas la suite de sa carrière puisqu’il sera par la suite transféré au Spartak Moscou. Le cycliste Dylan Teuns a connu une mésaventure similaire. Alors qu’il se ressourçait chez lui après le Tour de France 2019 où il s’était imposé à la Planche des Belles Filles, Teuns s’est blessé sur son tracteur tondeuse. Résultat 15 points de suture au visage et un forfait pour la Classica San Sebastian. La Classica sans Dylan Teuns !

Loading...
Loading...

Julien Escudé : le chien, le meilleur ami de l’homme. Vraiment ?

Actif au Stade Rennais, Julien Escudé est sur le point de décrocher le transfert de sa carrière. En 2002, l’ancien défenseur français est pisté par le grand Manchester United entraîné par Sir Alex Furguson. Le deal est sur le point de se conclure mais un événement va venir tout chambouler. En promenant son chien, Escudé trébuche sur son fidèle compagnon et se blesse au niveau du ligament interne du genou. Escudé se retrouve indisponible durant trois semaines et le deal vers Old Trafford tombe à l’eau. Un an plus tard, il est finalement transféré à l'Ajax Amsterdam, le club préféré de son papa! 

Darren Barnard a lui aussi dû maudire son chien. Alors qu’il évoluait à Barnsley en 1999, il glisse sur une flaque d’urine laissée par son chiot. Cela lui vaudra une rupture des ligaments croisés qui le laisse loin des pelouses durant cinq mois.

Kim Clijsters : un pas de danse un peu trop enflammé

En 2011, Kim Clijsters assiste au mariage de l’un de ses cousins. Durant la soirée, il lui prend une furieuse envie de danser. Mal lui en a pris car elle se tord violemment la cheville. Verdict : luxation, élongation et déchirure ainsi que six semaines de repos forcé.

Julien Benneteau : maudites baguettes

En 2011, Julien Benneteau se rend à Melbourne pour y disputer l’Open d’Australie. Lors d’une soirée avant le début du tournoi, il décide de manger dans un restaurant japonais. Voulant faire honneur à la culture nippone, il se sert de baguette mais fait un faux mouvement et se blesse au niveau d’un tendon de la main. Forfait avant même d'avoir frappé la moindre balle! 

Mikhail Youzhny : la colère est mauvaise conseillère

Au premier tour des Internationaux de France de tennis 2015, Mikhail Youzhny fait face à Damir Dzumhur. Après la perte d’un point dans le deuxième set, le joueur russe se frappe violemment le crâne 11 fois avec… sa raquette ! Il est contraint à l’abandon suite à cet accès de colère. Apparemment il n’avait pas retenu la leçon car en 2008, il avait déjà connu une scène comparable aux Masters de Miami. Il s’était fracassé le crâne avec l’une de ses raquettes provocant un abondant saignement. Un peu maso le Youzhny.

Yannick Noah : chaud devant !

Sorti en quart de finale de l’US Open en 1989, Yannick Noah décide de fêter son parcours à New York autour d’un barbecue. Le feu ne voulant pas s'allumer, le dernier vainqueur français de Roland Garros décide d’utiliser de l’essence pour accélérer les choses. Malheureusement, cela fonctionne un peu trop bien. Noah se brûle sévèrement et doit rester immobile durant plusieurs semaines.

Lionel Letizi : le Scrabble, plus dangereux qu’il n’y paraît

Avant Messi, le PSG a connu un autre Lionel : Lionel Letizi. Pas le nom le plus bling-bling passé par le Parc des Princes, l’ancien gardien aura tout de même disputé près de 200 matchs pour les Parisiens entre 2000 et 2006. Mais il en a aussi loupés deux. En mise au vert avant une rencontre face à Rennes, Letizi décide de passer le temps avec deux équipiers. Le trio se lance dans une partie de Scrabble. C’est alors qu’arrive le drame. Une lettre tombe par terre et Lionel Letizi se penche pour la ramasser. Pas de chance, il se bloque le dos après ce mouvement pourtant anodin. Pour info, le mot poisse ne rapporte que huit points.

Articles recommandés pour vous