RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Comité de concertation : le télétravail devient obligatoire quatre jours jusqu'au 13 décembre, et puis trois jours par semaine

Comité de concertation 17/11/2021 : télétravail obligatoire (Alexander De Croo)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 nov. 2021 à 17:13 - mise à jour 17 nov. 2021 à 18:171 min
Par Estelle De Houck

C’est officiel : le télétravail redevient la norme. C’est ce qu’a annoncé le comité de concertation lors de la conférence de presse de ce mercredi soir. Il est désormais question d'une obligation de quatre jours par semaine, là où c’est possible. 

Cette mesure entre en vigueur à partir du samedi 20 novembre, jusqu’au 13 décembre. Le retour en présentiel sera quant à lui autorisé une fois par semaine. 

Une fois ces trois semaines passées, le nombre de jours de retour au travail sera porté à maximum deux par membre du personnel.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : "Le télétravail est un facteur très important pour arrêter la progression de l’épidémie"


Les contrôles seront renforcés : un registre mensuel électronique devra être tenu et mis disposition via le portail de la sécurité sociale.

Jusqu’à présent, le télétravail était "fortement recommandé". Mais compte tenu de la situation sanitaire, les autorités ont décidé de resserrer la vis. Objectif de la mesure : limiter les contaminations sur le lieu de travail, mais aussi dans les transports en commun.

Ce lundi soir, un accord avait été trouvé au sein du Kern, suivant les recommandations du GEMS (groupe d’experts conseillant le gouvernement).

Mécontentement du monde patronal

Mais cette décision pourrait bien froisser le monde patronal. Le Voka, l’organisation patronale flamande avait réagi d’emblée en ce début de semaine, jugeant l’obligation "hors de toute proportion."


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : le télétravail sera obligatoire mais pour trois ou quatre jours par semaine


"Les entreprises sont responsables de l’organisation du travail. Le comité de concertation doit rejeter mercredi la proposition du gouvernement fédéral", écrivait ce lundi le patron du Voka, Hans Maertens, sur Twitter.

Ce mercredi, l’UCM a elle aussi rappelé son opposition."Rendre le télétravail obligatoire est une mesure inutile et aux effets indirects contre-productifs", affirmait-elle cet après-midi.

Loading...

Sur le même sujet

19 nov. 2021 à 05:35
1 min
18 nov. 2021 à 17:44
2 min

Articles recommandés pour vous