RTBFPasser au contenu

Comité de concertation : l'activité dans l'événementiel "réduite à presque rien " (UCM)

Comité de concertation : l'activité dans l'événementiel "réduite à presque rien " (UCM)
26 nov. 2021 à 14:502 min
Par Belga

Les indépendants et PME actives dans le secteur de l'événementiel vont voir leur activité réduite "à presque rien" à la suite de la décision du Comité de concertation d'interdire les fêtes privées et les événements d'entreprises, estime l'Union des Classes moyennes (UCM) dans un communiqué diffusé vendredi à l'issue du Codeco.

Les fêtes de fin d'année constituent de plus une période cruciale pour le chiffre d'affaires de centaines de PME de ce secteur. "Les mesures de sécurité étaient pourtant établies et respectées, ce qui n'est pas le cas pour les fêtes informelles qui vont se multiplier", déplore l'UCM.

Mesures de soutien

L'organisation "veillera à ce que la promesse du Premier ministre d'apporter aux entrepreneurs touchés un soutien 'correct' soit tenue". Elle demande à ce que les entrepreneurs de ces secteurs bénéficient du double droit passerelle en cas d'arrêt des activités, du droit passerelle simple et du chômage corona au-delà du 31 décembre.


►►►A lire aussi : Comité de concertation : boîtes de nuit, Horeca, rassemblements, sphère privée... quid pour les prochaines semaines ?


"Le moratoire de fait des faillites, lié à la patience de l'ONSS et des administrations fiscales qui ne réclament pas immédiatement les impayés, doit être prolongé."

Solidarité oui, mais

L'organisation flamande des indépendants, Unizo, plaide également pour une prolongation des différentes formes de soutien avec des conditions qui ne laissent pas un seul entrepreneur touché sur le carreau. L'Unizo se rend bien compte que des mesures sont nécessaires et que chacun doit se montrer solidaire, mais elle regrette qu'il n'y ait pas d'intervention plus concrète dans tous les domaines de la société.

Mariage : "de nombreuses incertitudes"

Du côté de la Fédération belge des prestataires de mariage, on constate que de nombreuses incertitudes subsistent encore. 

Les mariages et enterrements ont été épargnés par le Codeco, contrairement aux autres fêtes privées. "C'est une bonne nouvelle pour les cérémonies prévues ce week-end, mais nous devons encore prendre connaissance des détails concernant les mesures en vigueur", réagit Mme Ghosez.

Les mariages peuvent être organisés avec CST à partir de 50 personnes en intérieur et 100 en extérieur. Il est également permis de danser avec le masque.

Mais pour la fédération, d'autres questions demeurent. "Nous attendons l'arrêté ministériel. Tant que les noces peuvent avoir lieu sans trop de limitations, nous sommes satisfaits en tant que fournisseurs. Heureusement, la fin d'année n'est pas la période la plus chargée pour nous, même si elle l'est davantage cette année à la suite de nombreux reports", conclut Isabelle Ghosez.

Sur le même sujet

26 nov. 2021 à 19:47
1 min
26 nov. 2021 à 17:48
3 min

Articles recommandés pour vous