RTBFPasser au contenu
Rechercher

Comics Street : Underground, Rockers Maudits et Grandes Prêtresses du Son

19 mai 2021 à 11:45Temps de lecture2 min
Par Thierry BELLEFROID

LE livre qui devait trouver sa place sur Classic 21 s’appelle ''Underground'' et c’est sous-titré : Rockers Maudits et Grandes Prêtresses du Son.

Tout est dit dans le titre : amis du rock, de la soul, du jazz, et de bien d’autres genres parfois très improbables, vous allez être gâtés ! Dans ''Undergound'', le scénariste Arnaud Le Goëfflec et le dessinateur Nicolas Moog, tous deux musiciens, nous proposent de feuilleter les pages les plus méconnues de l’histoire de la musique du XXe et du XXIe siècle. Pour la plupart, ces artistes maudits ont explosé entre les années 60 et les années 90, mais certains commencent bien plus tôt, comme la Castafiore Inca : Yma Sumac, qui s’inscrit dans un genre musical né après-guerre et baptisé l’exotica. Son premier album dynamite tous les codes et paraît dans la première moitié des années 50. Au gré des pages, on découvre des noms totalement inconnus, vaguement entendus ou carrément mythiques. Les Cramps, Nico, Boris Vian, Brigitte Fontaine ou Patti Smith font partie de ceux qui ne vous surprendront guère. Mais parmi les 35 groupes ou créateurs abordés dans cet épais volume de 300 pages, vous risquez d’en découvrir un sacré paquet.

C’est un livre grand format, en noir et blanc, qui consacre en général une petite dizaine de pages par artiste. Ne vous attendez donc pas à découvrir toute leur bio, dans ses détails les plus fouillés. Il s’agit ici plus d’une encyclopédie dessinée qu’une BD au sens habituel du terme. Chaque artiste est présenté dans ses spécificités. Pour chacun, ce qui compte est le parcours, la singularité qui en fait une icône oubliée ou maudite du rock. Le livre s’ouvre d’ailleurs sur l’histoire de Moondog, compositeur illuminé aux franges de la musique symphonique et de la musique ethnique qui fut un clochard célèbre à New York avant d’échouer en Allemagne où il a également fait la manche jusqu’à ce qu’une fan le recueille et le sauve de la précarité. Il y a d’autres parcours tout aussi étonnants. Et quelques chapitres qui résument des genres musicaux comme le krautrock, le dub ou le black metal.

Alors, il y a plusieurs manières de lire ''Undergound''. La meilleure, à mes yeux, est celle qui consiste à avoir son téléphone à portée de main, branché sur une enceinte. Il vous suffit alors de suivre pas à pas la discographie de chaque artiste proposée en fin de livre. Pour chaque groupe ou créateur abordé dans l’un des chapitres de la BD, il y a une discographie de trois albums phares qui est proposée. À vous de découvrir ou de redécouvrir ces génies souvent complètement habités par leur musique. Personnellement, mes oreilles ne s’en sont pas encore remises…

''Underground, Rockers Maudits et Grandes Prêtresses du Son'', par Le Gouëfflec et Mooc, Glénat.

Des conseils de lecture pour passer du bon temps, un album à la main : Comics Street le mercredi à 13h45, l’actualité BD présentée par Thierry Bellefroid dans Lunch Around The Clock.

"Viens petite fille dans mon Comic strip" chantait Gainsbourg avec autant de fausse innocence que quand il faisait chanter "Annie aime les sucettes" à France Gall. En guise de clin d’œil, Comics Street vous invite, vous les fans de rock, à partager chaque semaine les coups de cœur choisis par Thierry Bellefroid parmi les dizaines de titres qui déboulent en librairie. Perles et pépites à lire en écoutant… Classic 21, bien sûr !

 

Et aussi

Sur le même sujet

Comics Street : ''R.I.P.'' tomes 1 à 4

Comics Street : Goldorak

Articles recommandés pour vous