RTBFPasser au contenu
Rechercher

Comics Street : ''R.I.P.'' tomes 1 à 4

27 oct. 2021 à 11:45Temps de lecture2 min
Par Thierry BELLEFROID

Direction les recoins les plus nauséabonds de l’âme humaine. Attention, les yeux, ça va piquer ! Il y a des séries quil faut lire dune traite, sans reprendre sa respiration entre les différents volumes. Cest le cas de ''R.I.P.'', dont je ne vous conseille pas seulement le dernier tome, mais carrément les quatre.

Vu le nom de la série – formule latine pour dire " Repose en paix " -, vous aurez compris que cette sortie est de saison. Elle serait même plus Halloween que Toussaint, si vous voyez ce que je veux dire : ''R.I.P.'', cest une BD trash, très trash et bien gore, aussi. On y suit un groupe dintervention que de mystérieux commanditaires envoient sur les lieux de décès non signalés. Lorsquils arrivent sur place, ils ont généralement été précédés de cohortes de mouches et de vers en tout genre. Leur job : tout vider, avant que les secours ou la police ne débarquent. Des cambrioleurs du glauque, pour résumer. Lidée était osée, elle fonctionne à merveille.

Il est intéressant de tout lire d’un coup : Cchaque livre de la série explore un des personnages de cette équipe d’intervention. Et chacun d’entre eux porte son histoire : on n’entre pas dans ce genre de job par hasard. On y entre généralement contraint et forcé, et parce qu’on a un rapport particulier à la mort. Les quatre volumes sont donc l’occasion d’explorer les vies de quatre personnages aux profils très particuliers ; et le dernier est sans doute l’un des plus hauts en couleurs. Si vous n’avez pas peur des destins de losers bien sordides, vous allez être gâtés avec ''R.I.P.''. Mais il n’y a pas que ça. Les quatre tomes de la série se répondent, se complètent, un peu comme un vaste puzzle dont les pièces s’emboîteraient peu à peu.

Une histoire à suivre ? Oui et non. Chaque tome a été conçu pour fonctionner seul, indépendamment des autres. Mais si vous les lisez dans lordre, chacun des quatre contient des bouts dhistoires des suivants et des précédents. Cest assez brillant, comme écriture, car à mesure quon avance, on a limpression de saventurer dans le noir, entre les toiles daraignées et les odeurs putrides vers une vérité tout sauf lumineuse. Il y a du polar, du thriller, de lenquête, du mystère, mais aussi du film dhorreur derrière tout ça, et même de lhumour, un humour très macabre et bien noir, en loccurrence.

Le point de départ de toute la série, cest une mission durant laquelle un des personnages, celui quon suit dans le tome 1, choisit de détourner une bague sertie dun énorme diamant. Pour la soustraire à ses employeurs très suspicieux, il décide de lavaler, malgré tous les miasmes quil avale en même temps, bien entendu, je vous rappelle quon est sur une scène de découverte de cadavres en putréfaction. Ce moment, cest un peu le grain de sable qui introduit lanomalie de départ dans le commando. A partir de là, chaque livre tourne autour comme si on revisitait les mêmes éléments avec des regards différents. A lire si vous aimez le frisson.

''R.I.P.'' tomes 1 à 4, de Gaet’s & Monier, chez Petit à Petit

Des conseils de lecture pour passer du bon temps, un album à la main : Comics Street le mercredi à 13h45, l’actualité BD présentée par Thierry Bellefroid dans Lunch Around The Clock.

"Viens petite fille dans mon Comic strip" chantait Gainsbourg avec autant de fausse innocence que quand il faisait chanter "Annie aime les sucettes" à France Gall. En guise de clin d’œil, Comics Street vous invite, vous les fans de rock, à partager chaque semaine les coups de cœur choisis par Thierry Bellefroid parmi les dizaines de titres qui déboulent en librairie. Perles et pépites à lire en écoutant… Classic 21, bien sûr !

 

Et aussi

Sur le même sujet

BD : ''Semences''

Comics Street

BD : ''Amalia''

Comics Street

Articles recommandés pour vous