RTBFPasser au contenu

Comics Street : Hippie Trail

BD
12 août 2020 à 11:453 min
Par Thierry Bellefroid

Voici un roman graphique dont la B.O. pourrait presque se confondre avec la playlist de Classic 21 ! Et cette B.O., elle est fournie en début d’album. On y trouve des standards des années hippies, ce qui n’est pas étonnant pour une BD qui s’appelle ''Hippie Trail'' : Canned Heat, Cream, les Beatles, les Who, les Stooges, les Doors et j’en passe. Mais qu’on ne s’y trompe pas : derrière ces groupes qui ont bercé la génération 'flower power' se cache un roman graphique étonnant, plus dur qu’il y parait.

''Hippie Trail'', la piste hippie, c’est cette série de chemins qui menaient des jeunes gens de la vieille Europe vers la non moins vieille Asie. Mais c’est bien plus qu’un road-trip ! Séverine Laliberté, qui est la scénariste de ce livre, nous propose en sous-titre un véritable mode d’emploi : Autobiographie prénatale. Elle sait qu’elle est née en 1973, en Grèce, mais dans quelles circonstances : elle en ignore à peu près tout. Voyant que les souvenirs sont des choses avec lesquelles chacun construit ses propres mythes, elle décide de retrouver les différents témoins d’un étonnant voyage et d’en chercher toutes les preuves tangibles.

C’est donc une histoire vraie de vraie, coupures de journaux et photos à l’appui. Une histoire qui commence comme beaucoup, à l’époque, avec une envie d’ailleurs et d’aventure. Une jeune femme d’une trentaine d’années, Viviane, part avec son jeune amoureux, Eric, à bord de la 4L qu’elle vient d’acheter. Direction : l’Orient. Avec un troisième larron, ils vont traverser la Bulgarie, la Turquie, l’Iran, et bien sûr l’Afghanistan, qui est le but de leur voyage. On oscille entre leurs souvenirs, les moments présents où la scénariste se fait raconter le périple par l’un ou l’autre des protagonistes et quelques nécessaires mises au point historiques. Mais tout cela débouche sur tout autre chose que l’innocent trip hippie.

Il y a un secret de famille autour de la scénariste et il est énorme ! Il explique le pourquoi de la naissance de Séverine Laliberté dans la Grèce des Colonels, en 1973. Je ne vais évidemment pas vous vendre la mèche, car ce serait dommage de ne pas avoir la surprise d’être cueilli comme je l’ai été par cette intelligente quête autobiographique. Sachez que le livre prend soudain une tout autre couleur et qu’on le termine les yeux écarquillés.

Pour ce livre, il a bien fallu en confier le dessin à quelqu’un d’extérieur et c’est peut-être aussi ce qui en fait sa richesse. Elléa Bird est une jeune dessinatrice lyonnaise qui s’intéresse aux femmes dans la société contemporaine. Cette idée d’une autobiographie d’avant la conception l’a évidemment intéressée. Elle propose une vision pleine d’empathie de cette histoire qui est presque présentée comme un documentaire en bande dessinée, intégrant lorsqu’il le faut les éléments authentiques retrouvés au fil de ses recherches par la scénariste. On se surprend à " voir " les décors, y compris les fameux bouddhas de Bamiyan, ces immenses statues dans la roche afghane que les talibans ont plastiquées en 2001. Dépaysement, histoire, et rock sont donc au rendez-vous de ce ''Hippie Trail''.

Hippie Trail, par Séverine Laliberté et Elléa Bird, Steinkis

BD
BD © Tous droits réservés
BD
BD © Tous droits réservés

Des conseils de lecture pour passer du bon temps, un album à la main : Comics Street le mercredi à 13h45, l’actualité BD présentée par Thierry Bellefroid dans Lunch Around The Clock.

"Viens petite fille dans mon Comic strip" chantait Gainsbourg avec autant de fausse innocence que quand il faisait chanter "Annie aime les sucettes" à France Gall. En guise de clin d’œil, Comics Street vous invite, vous les fans de rock, à partager chaque semaine les coups de cœur choisis par Thierry Bellefroid parmi les dizaines de titres qui déboulent en librairie. Perles et pépites à lire en écoutant… Classic 21, bien sûr !

Sur le même sujet

02 sept. 2020 à 11:45
2 min

Articles recommandés pour vous