RTBFPasser au contenu

Belgique

Codeco ce vendredi : les experts du GEMS préconisent de serrer la vis, "Il faut des digues solides dès demain", insiste Vandenbroucke

Coronavirus en Belgique : Alexander De Croo annonce un Comité de Concertation ce vendredi 3 décembre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 déc. 2021 à 12:16 - mise à jour 02 déc. 2021 à 15:391 min
Par Carl Defoy et Jean-François Noulet

La situation épidémiologique et les mesures sanitaires étaient, une fois de plus, au menu de la traditionnelle séance de questions orales à la Chambre, ce jeudi après-midi.

Le Premier ministre, Alexander De Croo y était attendu. Le gouvernement fédéral a demandé, mercredi, un avis du GEMS (les experts qui conseillent le gouvernement dans la stratégie de lutte contre le coronavirus) et du Commissariat Corona sur d’éventuelles mesures à prendre.

Mercredi, le ministre-président flamand, Jan Jambon avait réclamé la tenue d’un nouveau Comité de concertation pour prendre de nouvelles mesures. Toujours mercredi, en conférence de presse sur la stratégie de testing, Franck Vandenbroucke, le ministre de la Santé n’avait pas exclu qu’il faille de nouvelles mesures, citant parmi les points problématiques, la situation dans les écoles (surtout en Flandre) et les activités à l’intérieur.

Kern ce jeudi soir et Comité de concertation ce vendredi

Le Premier ministre a reçu, ce jeudi, le rapport des experts du GEMS. Il a répondu aux questions de parlementaires ce jeudi après-midi. Il reconnaît que la vaccination n’a pas les effets qu’on imaginait. Certes, elle ne protège pas à 100% mais, rappelle Alexander De Croo, elle reste la meilleure protection dont on dispose. 1,7 million de Belges ont d’ailleurs déjà reçu leur 3e injection.
En complément, il faudra donc d’autres mesures. Il est déjà établi qu’un kern se tiendra ce jeudi soir. Il préfacera un Comité de concertation prévu ce vendredi 3 décembre à 9 heures, au Palais d’Egmont.

Frank Vandenboucke, ministre de la Santé, a aussi insisté sur la nécessité de resserrer la vis dès que possible. "On ne peut tolérer, dit-il, que le secteur des soins de santé chavire. Il faut des digues solides dès demain", ajoute-t-il. Ces digues, il en voit la base dans le rapport remis ce mercredi par le GEMS. C’est, dit-il, la base des mesures qui seront décidées. Et dans la foulée, il maintient que le Covid Safe Ticket reste un instrument utile pour lutter contre la pandémie.

Articles recommandés pour vous