RTBFPasser au contenu

iXPé

Cloud9 s’allie avec les Schtroumpfs pour un partenariat gaming

Cloud9 s’allie avec les Schtroumpfs pour un partenariat gaming

Comme les équipes sportives traditionnelles, les équipes d’eSport travaillent de plus en plus avec des grandes marques pour des partenariats. Les collaborations les plus marquantes dans le monde du jeu vidéo compétitif auront sûrement été les associations de G2 avec Ralph Lauren, ou encore GUCCI et FNATIC.

Récemment, l’équipe américaine Cloud9 a annoncé un partenariat surprenant puisqu’ils se lient officiellement avec la franchise des Schtroumpfs. Un partenariat inattendu mais pas dénué de sens ! En effet, le " smurfing " (dérivé de "smurf", la traduction anglaise de "Schtroumpf") est un phénomène connu des gamers depuis longtemps, et peut aujourd’hui désigner plusieurs choses…

Loading...

Des Schtroumpfs dans mes jeux vidéo ?

Dans les jeux vidéo, un smurf est une personne qui s’est créé un nouveau compte et joue face à des joueurs moins expérimentés que lui. Par extension, " smurfer " un jeu signifie également remporter la partie sans aucune difficulté. Souvent décrite comme le fléau des jeux en ligne (et surtout des jeux compétitifs), cette pratique divise encore énormément les joueurs.

Si aujourd’hui, les raisons qui poussent à se créer un second compte sur un jeu peuvent être nombreuses, on s’éloigne de plus en plus de l’image tenace du joueur professionnel qui a créé son compte pour aller " casser du noob ".

© Tous droits réservés

D’où vient ce terme ?

Les origines de ce terme remonteraient à l’âge ancien de Warcraft 2 (sorti en 1995). À cette époque, un joueur particulièrement connu, Shlonglor, n’arrive plus à jouer à son jeu préféré car ses adversaires abandonnent dès qu’ils voient son nom affiché. Personne ne veut se lancer dans une partie " perdue d’avance " contre lui.

Afin de pouvoir rejouer en multijoueur, Shlonglor et son coéquipier se renomment " PapaSmurf " et " Smurfette ", en prétendant être de nouveaux joueurs inexpérimentés… Forcément, les adversaires se faisaient laver et les premières victimes du smurfing voyaient alors le jour.

À quoi sert le "smurfing" ?

Aujourd’hui, le smurfing n’est plus réservé aux joueurs en quête d’anonymat et les raisons qui pousseraient à créer un nouveau compte sur un jeu sont nombreuses !

Parmi les aspects qui peuvent motiver un joueur à se créer un " smurf " il peut y avoir l’envie de passer moins de temps en recherche de partie, vouloir jouer avec des amis qui sont d’un niveau moins élevé ou encore apprendre d’autres aspects du jeu en recommençant à zéro. De ce point de vue, le smurfing n'est qu'une stratégie mise en place par certains joueurs pour pouvoir continuer à profiter du jeu.

Pas (encore ?) de réponse sérieuse de la part des studios

Être armé de bonnes intentions ne va pas faire oublier au débutant qu’il se fait exploser en boucle sur son nouveau jeu… Si le smurfing est souvent utilisé pour répondre à un problème, il crée beaucoup de frustration pour le nouveau joueur, c’est pourquoi les développeurs de jeux vidéo n’apprécient que peu cette méthode.

Certains développeurs commencent à agir, comme Dota qui lie désormais un compte à un numéro de téléphone pour limiter le nombre de comptes par personne ou Fortnite qui a déjà banni des joueurs qui schtroumpfai-euh… "smurfaient" de trop ! Mais encore maintenant, il est difficile de sanctionner durablement cette pratique dans des jeux "Free to play", accessibles à tous en théorie.

Articles recommandés pour vous