RTBFPasser au contenu

Climat : la Belgique veut devenir un hub de l'hydrogène renouvelable

Climat : la Belgique veut devenir un hub de l'hydrogène renouvelable
29 oct. 2021 à 14:293 min
Par Belga

Le gouvernement fédéral a approuvé vendredi la stratégie belge en vue de faire du pays un hub d'importation et de transit de l'hydrogène renouvelable.

Cette stratégie vise à verdir l'approvisionnement en énergie de l'industrie lourde, responsable de 30% des émissions de CO2 en Belgique. "Pour faire en sorte que l'hydrogène renouvelable fournisse une réelle contribution en 2030, nous devons commencer aujourd'hui", explique la ministre de l'Energie, Tinne Van der Straeten. 


►►► A lire aussi : Déforestation, réchauffement climatique, incendies… Certaines forêts émettent plus de carbones qu’elles en absorbent 


Cette technologie issue du solaire et l'éolien pourrait créer d'ici la fin de la décennie en Belgique un milliard d'euros de valeur ajoutée et 10.000 emplois, d'après le "Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking" (FCH JU), partenariat public privé européen qui soutient ce secteur. 

La Belgique continuera à être importatrice d'énergie: il ne s'agira plus de pétrole mais de "soleil et du vent liquide" sous forme d'hydrogène. Elle y gagnera en indépendance car l'origine de cette source ne dépend pas du sous-sol des États.

Loading...

D'ici 2030, l'importation de molécules renouvelables représentera de 3 à 6 TWh, soit l'équivalent d'une centrale nucléaire. D'ici 2050, lorsqu'il faudra avoir atteint la neutralité carbone, elle représentera de 100 à 165 TWh.

Le gouvernement fédéral s'appuyera sur le Fonds de transition énergétique et le plan de relance national pour financer ses projets.


►►► A lire aussi : Objectifs climatiques belges à la COP26 : quel chemin parcouru, et surtout, que reste-t-il à faire ? 


La première phase du projet sera l'aménagement de 100 à 160 km de canalisations pour permettre le transport de cette énergie d'ici 2026.

Les organisations environnementales saluent cette stratégie

Les organisations environnementales Greenpeace, Inter-Environnement Wallonie et Bond Beter Leefmilieu ont salué vendredi la stratégie hydrogène approuvée par le gouvernement fédéral. Elles appellent cependant les autorités à la vigilance. "Le développement de la filière hydrogène ne peut servir d'excuse pour prolonger notre dépendance au gaz fossile", avertissent-elles.

Pour les trois organisations, "cette stratégie est une pierre essentielle pour la transition vers un système énergétique 100% renouvelable et met les bons accents pour les années à venir".

"Le texte reste prudent sur les utilisations futures de cette molécule", relèvent-elles, et "il rappelle qu'il est plus efficace d'utiliser l'électricité renouvelable directement plutôt que de la convertir en hydrogène vert, étant donné les pertes de transformation".

"Au final, l'hydrogène sera surtout utile comme matière première ou pour les hautes températures dans l'industrie, et éventuellement pour la production d'électricité", explique Jan Van De Putte, expert énergie chez Greenpeace. "Mais pour le chauffage ou le transport, l'utilisation directe de l'électricité verte sera toujours plus efficace."

Mais restent prudentes

Les ONG restent cependant prudentes quant au développement de la filière. "Il faut surtout veiller à ce que la stratégie hydrogène ne serve pas à justifier l'expansion de l'infrastructure fossile avec CCS (capture et stockage du carbone) pour produire de l'hydrogène dit "bleu". De tels investissements pourraient conduire à un verrouillage de notre système énergétique dans le gaz fossile pour de nombreuses années", mettent-elles en garde.

Greenpeace, Inter-Environnement Wallonie et Bond Beter Leefmilieu se réjouissent par ailleurs que la stratégie se cantonne à des projets d'infrastructure centralisés, liés à des usages principalement industriels.

Enfin, elles plaident pour que cette stratégie aille au-delà du fédéral et soit renforcée en concertation avec les Régions, compétentes pour de nombreux secteurs clés comme la rénovation des bâtiments, les pompes à chaleur, l'électrification du transport et surtout l'encadrement du réseau de distribution de gaz.

Sur le même sujet...

Archive : JT du 04/06/2019

Tram-bus à hydrogène : l'avenir est en route ?

JT 13h

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

04 avr. 2022 à 08:53
4 min
05 nov. 2021 à 10:31
1 min