RTBFPasser au contenu

Societe

Classes fermées pour cause de covid, la galère des parents

Covid et enfants : le casse-tête des plans B

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Que faire quand votre enfant fait partie d’une classe qui ferme pour cause de covid ? C’est une situation dans laquelle se retrouvent de nombreux parents dans certaines écoles, les quarantaines se multiplient. Rien que durant le mois de septembre, six écoles ont dû fermer en Fédération Wallonie-Bruxelles. Une galère pour les parents qui doivent garder les enfants au pied levé. 

Aujourd’hui, les règles restent les mêmes partout. Si deux élèves sont positifs, en primaires, la classe ferme. Elèves et professeur se font tester, ceux qui sont négatifs reviennent avant de refaire un second test 7 jours plus tard, les autres restent à la maison.

Un casse-tête dans les écoles mais aussi pour les parents qui doivent gérer les enfants écartés.

Vive le télétravail

L’information est tombée dimanche soir mais confirmée mardi. Alvar Valls, papa du petit Mateo a dû s’organiser en dernière minute, comme la semaine précédente quand sa fille a vécu la même mésaventure : "Je me suis mis en télétravail pour pouvoir gérer mes deux enfants en bas âge. A cette heure-ci, je devrais être au bureau pour des réunions et là je prépare à manger pour les enfants et je dois les occuper. C’est beaucoup d’organisation et j’ai l’impression de devoir courir un peu partout pour faire les devoirs avec les enfants, être performant au boulot. Mes chefs sont compréhensifs car ils ont aussi des enfants mais ce n’est pas évident."

Mais avant cela, il a dû se rendre au parc du Cinquantenaire à Bruxelles où l’on procède à des tests Covid. Et Mateo, bientôt 6 ans, doit s’y soumettre. En espérant que le résultat du test soit négatif !

Car si Matéo est positif, sa sœur et ses parents devront aussi se faire tester et ce sera parti pour dix jours compliqués. Habituée à ce cas de figure, l’école a déjà prévu les devoirs bien à l’avance. Mais si Alvar et sa compagne peuvent se débrouiller, ce n’est pas le cas de tout le monde. Et le chômage temporaire pour garder son enfant prend fin cette année.

Prolonger le chômage covid temporaire

Lola Galer, chargée d’étude à la Ligue des Familles : "Heureusement qu’il y a ce dispositif Covid chômage temporaire pour cause de fermeture de classe ou d’institutions. Il n’est pas parfait car il engendre des pertes de revenus mais il offre une solution de garde aux parents. Problème : il prend fin au 31 décembre or on peut supposer qu’il y aura encore des fermetures de classe après le 1er janvier donc nous appelons à la prolongation de ce dispositif. Ce serait le plus raisonnable compte tenu de la situation des parents et des nécessités de santé publiques qui sont fondamentales ".

En attendant, le règne de la débrouille se poursuit, depuis 18 mois et c’est loin d’être terminé.

Articles recommandés pour vous