RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Classement du bien-être animal : ces communes bruxelloises en tête

01 mars 2022 à 10:52Temps de lecture2 min
Par Eva Seker avec Karim Fadoul

Chaque année, l’association de défense animale, Gaia fait son état des lieux des meilleures communes wallonnes et bruxelloises en termes de bien-être animal. Une enquête à laquelle sept communes bruxelloises sur 19 ont répondu. Et c’est une commune bruxelloise qui se retrouve en tête du classement.

Avec son questionnaire envoyé aux communes wallonnes et bruxelloises, Gaia analyse leur progression par rapport au bien-être animal. Selon leurs réponses, les communes atteignent un certain pourcentage et cette année, c’est Anderlecht qui termine en première place du podium avec 97%. La commune du nord de Bruxelles est suivie par la commune wallonne de Courcelles (95%). Ensuite, les cinq places suivantes sont occupées par des communes bruxelloises : Schaerbeek (94%), Ixelles (92%), Etterbeek (91%), Ganshoren (91%) et Forest (87%).

Infographie avec les résultats de l’enquête sur le bien-être animal.
Infographie avec les résultats de l’enquête sur le bien-être animal. Gaia

Le rôle de l’échevin(e) du Bien-être animal

Le bien-être animal est initialement une matière régionale, mais la commune reste responsable de plusieurs thématiques importantes comme la négligence ou la maltraitance. En Région bruxelloise 18 des 19 communes compte un échevin en charge du bien-être des animaux… C’est trois fois plus qu’avant les dernières élections communales. Mais quelles sont réellement les compétences d’un échevin ou d’une échevine du Bien-être animal ?

Les missions peuvent sembler anecdotiques. Mais il n’en est rien. L’échevinat du bien-être animal s’occupe par exemple de la gestion des animaux errants et des animaux abandonnés d’une manière générale sur le territoire d’une commune. En lien avec les refuges. Il va également coordonner les actions de stérilisation des chats et des chiens et octroyer des primes pour les propriétaires qui peuvent aller jusqu’à 75 euros.

En matière de primes, certaines communes proposent également une aide pour l’identification des animaux domestiques. La Région bruxelloise compte actuellement 27.000 chats et 88.000 chiens enregistrés.

L’échevinat du bien-être animal va également coordonner d’autres actions. Par exemple, l’aménagement de canisites ou d’espaces pour chiens en liberté où ils pourront courir sans être tenus en laisse. C’est aussi la gestion de la population des pigeons et des quartiers où il y a une prolifération de rats. C’est enfin la mise en place d’action de sensibilisation auprès des plus jeunes. Le bien-être animal est une compétence à part entière, prise au sérieux depuis les dernières élections. Même si, même si Molenbeek est la seule des 19 communes à ne pas avoir spécifiquement d’échevin ou d’échevine du Bien-être animal.

Gaia a donc listé les efforts fournis et à fournir pour chaque commune. Les résultats de l’enquête approfondie sont disponibles dans cette carte interactive.

Sur le même sujet

Le parc Sea Life Blankenberge remet "Duvel" en liberté

Regions Flandre

Articles recommandés pour vous