RTBFPasser au contenu
Rechercher

Le 6/8

Claire Chazal revient sur son éviction de TF1 : "Quand il faut arrêter, c'est un choc"

03 févr. 2022 à 11:11Temps de lecture2 min
Par Le 6-8

Au micro de David Barbet, journaliste pour Télépro, l'ancien visage du JT de TF1 a commenté son passage sur France Télévisions et son licenciement de la célèbre chaîne privée. Extraits dans Le 6-8.

Elle reste l'une des figures majeures du paysage audiovisuel français. Pendant 24 ans, Claire Chazal a présenté le JT de TF1 les week-ends avant d'être remplacée définitivement par Anne-Claire Coudray.

La journaliste de 65 ans s'épanouit aujourd'hui à la présentation d'émissions de France Télévisions mais garde encore en tête les bons et moins bons souvenirs de sa carrière sur la chaîne privée française.

Son regard sur son expulsion de TF1

Tout allait bien pour Claire Chazal jusqu'en 2015 où TF1 l'évince subitement de la présentation du Journal télévisé.

Aujourd'hui, la journaliste se montre résiliente et savoure plutôt les nombreuses expériences qu'elle y a vécues même si elle a mal vécu ce licenciement sur le moment. "TF1 a été pour moi ma famille pendant 25 ans. J'y ai été très heureuse et libre, j'y ai rencontré un public très large, ce média m'a porté aussi. J'ai donné le plus possible pour la rédaction qui était formidable et qui le reste je crois. Nous avons travaillé en toute indépendance, liberté et avec des moyens assez considérables. J'ai vécu de très belles années, de grands moments quand il s'agissait de sport, ou dramatiques quand il s'agissait de conflits, actes terroristes ou d'accidents. Mais cela m'a nourri, portée et énormément enrichie" déclare-t-elle tout en soulignant :

Évidemment quand il faut arrêter c'est un choc. Je n'aurais pas arrêté, peut-être à un moment mais là l'audience était très correcte, il n'y avait pas de chute, nous étions en tête.

D'après les informations de David Barbet, "on ne lui reprochait absolument rien sur son travail mais c'est sa personne (qui dérangeait)". D'ailleurs, hors de question de prendre une retraite anticipée dans les médias pour la présentatrice, passionnée par son travail.

Son expérience sur France Télévisions

Depuis juin 2021, Claire Chazal anime Le Grand Échiquier, émission historique de la chaîne publique française.

"J'ai à la fois été très honorée et très heureuse. J'ai essayé de reprendre ce flambeau qui avait été tenu magnifiquement par Jacques Chancel" explique-t-elle. "J'aimais cette émission, je la regardais petite et adolescente et on a essayé de retrouver dans les premières émissions l'esprit de Jacques Chancel : de la culture mais non élitiste, qui laisse de la place aux artistes, qui leur permet de nous proposer des prestations originales faites pour le Grand Échiquier. Il y a la magie du spectacle vivant dans cette émission et en même temps un dialogue entre les artistes et évidemment un contenu un peu exigeant aussi".

Si elle a rassemblé des millions de téléspectateurs pour ses JT à TF1, Claire Chazal a cependant plus de difficultés à rassembler de nombreux téléspectateurs sur France 3. "Nous arrivons au fond à trouver notre place difficilement (NDLR : à cause du foisonnement de divertissements télévisuels). Cette fois Le Grand Échiquier est diffusé sur France 3 et donc le public change aussi. Il faut avoir l'ambition de la qualité, du dialogue entre les artistes et faire le mieux possible. Si on dépasse le million de téléspectateurs on est déjà heureux, mais bien sûr qu'on aimerait toujours plus" confie-t-elle.

Guillaume Souvant / AFP

Retrouvez David Barbet et les coulisses de la télévision, et bien d’autres chroniques dans Le 6-8 en semaine sur La Une.

 

Sur le même sujet

Olivier Minne, présentateur de Fort Boyard : " Je n’ai pas dit mon dernier mot"

Le 6/8

6 manières originales de revisiter le poireau selon Carlo De Pascale

Le 6/8

Articles recommandés pour vous