RTBFPasser au contenu

Cyclisme

Cian Uijtdebroeks : "Pour ma première saison chez les pros, je veux apprendre… mais aussi gagner !"

Cian Uijtdebroeks : "Pour ma première saison chez les pros, je veux apprendre… mais aussi gagner !"
17 janv. 2022 à 15:012 min
Par Erik Libois

Considéré comme un des grands espoirs du cyclisme belge – et comparé régulièrement à Remco Evenepoel - Cian Uijtdebroeks a rejoint les rangs de l’équipe Bora-Hansgrohe. Et cette saison, le grimpeur hannutois (18 ans) fait le grand saut dans le grand bain du World Tour. A moins d’un mois de ses grands débuts, le jeune prodige dévoile son programme et ses ambitions.

Je ne vais pas vous étonner : cette première saison servira surtout à apprendre " explique le coureur de Hannut. " Nous avons monté un programme taillé sur mon profil de grimpeur : des petites courses à étapes où ça monte, comme le Tour de Majorque, le Tour de Murcie ou encore Almeira et l’Ardèche. Dans un second temps, il y aura des épreuves d’une semaine comme le Tour des Alpes et le Tour de Norvège. En Belgique, je ne courrai pas beaucoup… et en tout cas, pas avant les Championnats de Belgique de chrono. L’idée est de faire mes gammes et de développer mes sensations… mais sans perdre l’esprit de victoire.

Et donc oui, ça veut dire que j’espère aussi gratter l’un ou l’autre bouquet… et je pense particulièrement au Tour de l’Avenir. Mais il y aura de la concurrence ! J’ai bien vu à l’entraînement et au stage qu’on poussait déjà beaucoup plus de watts que chez les Juniors : ici, tout le monde a le moteur d’une Ferrari ! Donc je vais devoir bosser pour me mettre au niveau ! "

" Moins de pression que Remco "

Celui que d’aucuns comparent… à Remco Evenepoel, pour ses grandes capacités démontrées dès le plus jeune âge, ne veut pas se prendre la tête.

Etre comparé à Remco crée évidemment des attentes au niveau du public : certains vont se dire que je vais tout de suite rouler aussi vite que lui ! Mais moi, je fais mon chemin et je ne me mets aucune pression… Je ne cherche pas l’attention comme Remco : quand je vois toute la presse qui suit l’équipe Quick Step chaque jour, je me dis que ce n’est pas pour moi… C’est aussi la raison pour laquelle, malgré des offres des équipes belges et aussi de Jumbo-Visma, j’avais choisi de signer chez Bora-Hansgrohe : ici, on me laisse mûrir tranquillement et sans pression.

Vu les attentes, je pense même que je serai plus tranquille chez les pros… que si j’étais resté chez les Espoirs (NDLA : Uijtdebroeks a sauté la catégorie), où tout le monde m’aurait attendu au tournant ! "

Cian Uijtdebroeks : "Pour ma première saison chez les pros, je veux apprendre… mais aussi gagner !"
Cian Uijtdebroeks : "Pour ma première saison chez les pros, je veux apprendre… mais aussi gagner !" © Tous droits réservés

" Chris Froome est mon modèle "

Peter Sagan a quitté les rangs de Bora-Hansgrohe pour rejoindre ceux de TotalEnergies. Mais une saison durant, en 2021, Cian Uijtdebroeks a pu manger les conseils de la star slovaque.

"On a fait le stage d’hiver ensemble il y a un an. On a partagé des repas, c’était sympa : Peter m’a dit de faire mon chemin, à mon rythme, et de rester calme. Il m’a donné plein de confiance ! Comme jeune coureur, mon modèle a toujours été Chris Froome. Je rêve de briller un jour, comme lui, dans les grands Tours. Mais chaque chose en son temps : j’ai un contrat de 3 ans ici… et je ne me vois pas faire de grand Tour avant ma 3e saison. "

Articles recommandés pour vous