RTBFPasser au contenu
Rechercher

Chypre-Nord : la réouverture de Varosha provoque l'effondrement du gouvernement

Chypre-Nord : la réouverture de Varosha provoque l’effondrement du gouvernement
07 oct. 2020 à 12:43 - mise à jour 07 oct. 2020 à 12:43Temps de lecture1 min
Par Belga

La coalition au pouvoir à Chypre-Nord s’est effondrée après le retrait mardi soir d’un des partis en pleine controverse sur la réouverture annoncée de la ville-fantôme de Varosha, un des symboles de la division de l’île méditerranéenne, à quelques jours d’une élection.

La réouverture de la zone littorale de Varosha a été annoncée mardi par le président turc Recep Tayyip Erdogan et Ersin Tatar, "Premier ministre" de l’autoproclamée République turque de Chypre-Nord (RTCN).

Plusieurs responsables et hommes politiques chypriotes-turcs ont vivement réagi à la décision, y voyant une ingérence d’Ankara dans l’élection "présidentielle" qui se tiendra dimanche en RTCN.

M. Tatar, soutenu par Ankara, est l’un des principaux candidats face au dirigeant sortant, Mustafa Akinci, en froid avec M. Erdogan.

"Il est inadmissible que M. Tatar ait pu ignorer son partenaire de coalition et le peuple chypriote turc", a réagi Kudret Ozersay, "ministre" des Affaires étrangères en annonçant sa démission et le retrait de son parti du gouvernement.

Sans le soutien de ce partenaire, le parti de M. Tatar perd la majorité nécessaire au Parlement pour diriger le "gouvernement".

M. Ozersay, également candidat à l’élection "présidentielle", affirme ne pas avoir été consulté avant l’annonce de la réouverture de Varosha.

L’actuel "gouvernement" chypriote-turc devrait rester au pouvoir jusqu’à la formation d’une nouvelle coalition.

La République de Chypre, qui contrôle les deux-tiers sud de l’île, a "fermement condamné la décision de l’occupant turc, et son approbation par Ersin Tatar", la qualifiant de "combine pré-électorale créée par Ankara".

Varosha, qui fait partie de l’agglomération de Famagouste, dans l’Est, a été abandonnée après avoir été entourée de clôtures par les militaires turcs. Ceux-ci ont envahi le tiers nord de Chypre en 1974 en réaction à un coup d’Etat visant à rattacher à la Grèce cette île depuis coupée en deux.

Images de la ville fantôme de Varosha (AFP)

Images de la ville fantôme de Varosha (Chypre-Nord)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Ersin Tatar élu "président" de l’autoproclamée République turque de Chypre-Nord. Quel impact dans la région ?

Monde Europe

Articles recommandés pour vous