RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Chypre : au sud, les Chypriotes élisent leurs députés dans un contexte de colère populaire

30 mai 2021 à 11:25Temps de lecture2 min
Par AFP

Les Chypriotes-grecs votent ce dimanche pour élire leurs députés, dans un contexte de colère populaire après le scandale des "passeports en or", un programme d'octroi de passeport contre des investissements, qui a été aboli en raison d'allégations de corruption et que l'extrême-droite compte bien exploiter.

Plus de 558.000 personnes sont appelées à voter pour cette élection qui se tient dans la partie sud de l'île divisée où la République de Chypre, membre de l'Union européenne, exerce son autorité.

L'île est divisée entre Chypriotes-grecs et Chypriotes-turcs turcs depuis l'invasion en 1974 du tiers nord par l'armée turque, en réaction à un coup d'Etat visant à rattacher l'île à la Grèce. La "République turque de Chypre du Nord" est reconnue uniquement par Ankara.

658 candidats

Un nombre record de 658 candidats, dont moins d'un quart de femmes, s'est présenté pour tenter d'obtenir un des 56 sièges de la chambre des Représentants. Le taux de participation à la mi-journée s'élevait à 26%, selon les autorités.

"L'électorat est mécontent et en a ras-le-bol de l'élite politique et parlementaire, mais aussi de la corruption", affirme Hubert Faustman, professeur d'histoire et de sciences politiques à l'Université de Nicosie.

Pratique controversée soupçonnée de favoriser la corruption et le blanchiment d'argent, le dispositif des "passeports en or", délivrés contre un investissement de 2,5 millions d'euros sur l'île à des milliers de citoyens étrangers, a été critiqué par l'Union européenne et supprimé en novembre après une enquête d'Al-Jazeera sur des abus présumés.

Les révélations de la chaîne qatarie avaient entraîné la démission du président du Parlement et d'un député, qui clamaient toutefois leur innocence.

Crise migratoire

Le parti conservateur Disy du président Nicos Anastasiades devrait rester le mieux représenté à l'issue du scrutin, mais sans majorité, tandis que l'extrême-droite compte bien exploiter la colère populaire et surfe déjà sur les craintes concernant l'immigration sur l'île méditerranéenne.

Selon Eurostat, Chypre détient le record européen de primo-demandeurs d'asile par rapport à sa population de moins d'un million d'habitants. La semaine dernière, Chypre s'est dit en "état d'urgence" à cause de l'afflux de migrants venus de Syrie.

Pour une fois, la question de la partition de l'île n'a pas été au coeur des débats. Les négociations sur une réunification sont au point mort depuis 2017 et une rencontre sous l'égide de l'ONU à Genève fin avril n'est pas parvenue à les relancer.

Les bureaux de vote ferment à 18H00 (17H00 heure belge) et les premiers résultats sont attendus dans la soirée.

Articles recommandés pour vous