RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

CHU Marie Curie : des patients français accueillis au service de néonatologie

C’est de plus en plus fréquent, et cela illustre la pénurie de personnel dans les hôpitaux : le CHU Marie Curie de Charleroi va accueillir, pendant plusieurs mois, des patientes françaises et leur bébé dans son service de néonatologie. Une convention vient d’être signée avec l’hôpital lillois "Jeanne de Flandres". Le nord de la France fait face à un manque structurel de personnel (difficulté de recrutement, congé de maladie longue durée, etc.) et se tourne donc vers la coopération transfrontalière.

"Ce n’est pas la première fois que nous accueillons des patients transférés depuis la France, explique Frédéric Dubois, porte-parole de l’hôpital. Par exemple, nous avons eu plusieurs patients de Valenciennes en plein pic de la crise Covid. L’objectif est de les aider à assurer les soins nécessaires. Nous avons d’ailleurs, pour permettre cette entraide transfrontalière, été accrédités par la plus haute autorité de santé française."

Pas encore de bébés français dans le service de néonatologie du CHU mais, par contre, 2 mamans françaises, qui vivent une fin de grossesse difficile ont été transférées ces dernières heures : " Nous offrons évidemment, ici, une prise en charge tout à fait semblable à celle de nos voisins français, constate Yoann Maréchal, le chef du service pédiatrie et néonatologie du CHU Marie Curie. Nous assurons les prises en charge en soins intensifs de la future maman avant la naissance et puis tout ce qui est nécessaire après la naissance en ce compris les opérations chirurgicales éventuellement nécessaires juste après la naissance."

Les séjours hospitaliers dans ce service sont souvent très longs, et là aussi, l’encadrement est prévu : " Il faut savoir qu’il est très courant de rester à l’hôpital plusieurs mois en néonatologie, poursuit Yoann Maréchal. Du coup nous avons mis en place un soutien psychologique, administratif mais aussi logistique… Par exemple, un service d’hébergement pour la famille est en place : la maman mais aussi le papa peuvent ainsi garder le lien constamment avec le bébé hospitalisé. C’est très important et sans doute encore un peu plus quand l’hospitalisation se fait aussi loin. "

Articles recommandés pour vous