RTBFPasser au contenu

Christie Morreale :" Tout le personnel soignant de première ligne est prioritaire dans cette phase 1A"

Christie Morreale :" Tout le personnel soignant de première ligne est prioritaire dans cette phase 1A"
05 janv. 2021 à 07:561 min
Par A.M.

La ministre de la Santé wallonne a réagi ce mardi dans Matin Première au sujet de la lettre ouverte des soignants, dans les hôpitaux et du côté des généralistes, qui réclament qu’on revoie l’ordre de priorités dans la vaccination.

En effet, comme on l’a dit et écrit, ce sont les résidents des maisons de repos, suivi du personnel de celles-ci qui sont prioritaires dans l’administration du vaccin, qui démarre ce mardi à grande échelle.

Réponse de la ministre Morreale : "on a mis les choses en place pour qu’ils (les soignants) soient vaccinés extrêmement rapidement en tout cas, en fonction de l’arrivée des vaccins qui viennent de Pfizer-BioNtech puisque le Délégué général Yvon Englert a écrit aux médecins et aux hôpitaux pour qu’ils disent quel est le personnel qui va adhérer au vaccin pour pouvoir programmer et entamer le travail dès qu’on a aura fini les maisons de repos".

"La priorité en phase 1A", ajoute encore la ministre, "ce sont les maisons de repos ET le personnel soignant de première ligne aussi. Aussi vite qu’on a les vaccins, ce personnel soignant sera vacciné dans les toutes prochaines semaines. A ce stade, un tiers du personnel soignant œuvrant dans les maisons de repos pourra être vacciné à partir de ce mardi".


►►►A lire aussi: coronavirus en Belgique : après une semaine pilote, la campagne de vaccination est prête à démarrer ce mardi


Quant à différer la gestion des doses, comme le préconisent certains, à savoir élargir l’octroi de la première dose du vaccin à un maximum de personnes, c’est non, Christie Morreale l’affirme, elle ne prendra pas cette responsabilité sans l’aval européen : pas question de risquer une pénurie pour la 2e dose de vaccin à administrer, 21 jours après la première.

Enfin, interrogée sur la possible obligation de se faire vacciner pour accéder à un emploi, Christie Morreale réplique : à ce stade, la capacité vaccinale n’y est pas, donc pas question d’obliger qui que ce soit. Mais peut-être faudra-t-il un jour, à l’image de la vaccination contre la fièvre jaune pour voyager vers l’Afrique, apporter une preuve de vaccination, pour, par exemple, voyager.


►►►A lire aussi: Covid-19 : un "passeport vaccinal" en Belgique ? Les réponses aux questions que vous vous posez


 

Articles recommandés pour vous