RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Asie

Chine : une vidéo montrant une femme enchaînée à un mur choque les internautes

La femme qui apparaissait sur la vidéo
10 févr. 2022 à 14:37 - mise à jour 10 févr. 2022 à 15:32Temps de lecture1 min
Par Alain Lechien

En Chine, une vidéo où l’on voit une femme enchaînée par le cou à un mur dans une cabane a choqué les deux milliards de personnes qui l’ont vue sur l’application Douyin, une filiale de TikTok. L’homme qui a posté cette vidéo lui apporte des vêtements chauds et l’interroge, explique la BBC. Mais la femme ne donne pas de réponses cohérentes à celui qui tente de l’aider. La vidéo a été postée le 28 janvier 2022, elle avait été filmée deux jours plus tôt, mais elle a ensuite été retirée.

Le site whatsonweibo.com explique qu’on pouvait y voir son auteur parler à des enfants dans la cabane. La femme est mère de huit enfants. Et cette scène se passe dans un village du district de Feng dans la province du Jiangsu, dans l’est du pays. La femme se trouve dans une annexe sans porte à côté de la pièce principale du bâtiment. Comme elle ne porte pas de manteau et qu’il fait manifestement très froid, l’homme l’aide à revêtir une veste.

Loading...

La vidéo suscite de nombreuses interrogations sur l’internet chinois, les autorités locales sont interpellées : pourquoi cette femme est-elle attachée à un mur ? Est-elle victime de trafiquants d’êtres humains ? A-t-elle subi des violences sexuelles ? Mais le réseau social Weibo fait le ménage dans les commentaires et supprime certains hashtags faisant allusion à cette affaire.

Les autorités du district de Feng publient alors un communiqué expliquant que la femme, nommée Yang, s’est mariée en 1998 à un certain Dong, et que, par la suite, on lui a diagnostiqué une maladie mentale, avec de fréquents accès de violence. Mais selon les autorités locales, madame Yang n’est nullement victime de trafiquants d’êtres humains, et elle aurait par la suite reçu de l’assistance.

Le 30 janvier, un nouveau communiqué officiel précise qu’elles ont ouvert une enquête sur le mari monsieur Dong, qui est soupçonné d’avoir violé la loi, que madame Yang serait désormais soignée dans un hôpital, et que les enfants seraient pris en charge par l’Etat.

Sur le même sujet

Vidéo d'une femme enchaînée en Chine : le mari arrêté

Monde

A New York un homme se fait tatouer les fesses dans le métro

Le 6/8

Articles recommandés pour vous