RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Chaudfontaine : l’opération "remorques" a aidé les sinistrés à évacuer leurs déchets

Deux bénévoles, Richard et Arnaud, sont venus de Charleroi donner un coup de main aux étudiants engagés par la commune pour le futur bar à vin d'Anthony et Charlotte

A Chaudfontaine, la commune organisait jeudi, une journée "remorques" pour les sinistrés. Plus d’un an après les inondations, de nombreux habitants sont encore dans leurs travaux de rénovation. Et tous n’ont pas encore toujours eu la possibilité d’évacuer leurs gravats et autres déchets. La commune avait fait appel à des bénévoles possédant une remorque pour avoir de l’aide. Manuella Catot est responsable de la cellule "inondations" à Chaudfontaine : "l’opération est née d’un constat. On a fait le tour tous nos ménages sinistrés pour leur demander comment les aider. Beaucoup nous ont dit qu’ils avaient encore beaucoup de déchets à évacuer." Mais peu de bénévoles se sont manifestés. Certains sont quand même venus donner un coup de main aux services communaux et aux étudiants engagés dans l’opération "été solidaire".

Un sacré coup de main

Nicodème vient de débuter ses travaux
Nicodème vient de débuter ses travaux © Tous droits réservés

En bord de Vesdre, Nicodème vient de débuter seul les travaux de rénovation de sa maison. Les bénévoles ramassent chez lui, tous les gravats issus de la démolition du faux plafond. "Ça aide énormément parce qu’ici, on en a vraiment besoin. Ça a été compliqué de s’accorder avec les assurances. On a démoli et ça fait qu’on a ça en moins à penser en plus de ce qu’on a encore à faire. C’est vraiment un sacré coup de main."

On s'est dit qu'on allait encore avoir besoin d'aide

Bénévoles, Richard et son fils Arnaud sont venus avec leur grosse remorque de la région de Charleroi. Ils ont entendu un appel aux bénévoles à la radio. "Il nous restait un jour de congé et on est venu. On n’était pas venu les mois qui ont suivi parce que là, il y avait un élan de générosité énorme et on s’est dit que ça allait retomber et qu’on allait encore avoir besoin d’aide. Et voilà, on y est !" Les deux bénévoles sont particulièrement émus par ce qu’ils ont vu. "Dans une maison où nous sommes allés, il y avait des photos à la fenêtre. La maman est décédée dans la maison et la photo était là."

Anthony et Charlotte espèrent ouvrir leur bar à vin en mars 2023

© Tous droits réservés

Anthony qui habite le quartier, vient de racheter un café complètement sinistré. Les bénévoles évacuent la chape qui a été endommagée lors des inondations. "Avec ma compagne, on aimerait bien ouvrir un bar à vin, un bistrot à partager le plus vite pour redynamiser cette merveilleuse commune." A Chaudfontaine, l’opération a permis d’évacuer les déchets d’une vingtaine de sinistrés.

Ecoutez le reportage opération "remorques" à Chaudfontaine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous