RTBFPasser au contenu
Rechercher

RTBF TV

Charlie Chaplin : 5 anecdotes surprenantes sur sa vie

Charlie Chaplin : 5 anecdotes surprenantes sur sa vie
08 déc. 2017 à 15:22 - mise à jour 07 janv. 2019 à 10:44Temps de lecture1 min
Par Laetitia Samyn

1. Il a participé à un concours de sosie de lui-même

C’est l’artiste en personne qui a raconté l’histoire à un journaliste. En 1915, il participe anonymement à un concours de sosie de Charlie Chaplin... et perd ! Si on ne sait où exactement s’est déroulé la compétition, plusieurs versions évoquent qu’il se serait classé à la 3e ou à la 27e place.

2. Sa dépouille a été volée

Charlie Chaplin : 5 anecdotes surprenantes sur sa vie

Une histoire incroyable mais pourtant vraie. Après son décès en 1977, le corps de Charlie Chaplin a été volé dans le but de soutirer de l’argent à sa femme, Oona. Il sera retrouvé quelques mois plus tard dans un champ. Les coupables ont été arrêtés et le corps inhumé une seconde fois sous une dalle en béton de deux mètres d’épaisseur, cette fois !

3. Plus riche que le président des États-Unis

En 1916, après avoir signé un contrat avec la Mutual Film Corporation, l’artiste fut payé 670 000 dollars pour créer 12 films en une année. À cette époque, le président des États-Unis était payé 75 000 dollars par an.

4. À l’hôpital pour avoir mangé trop de chaussures

Scène culte dans La ruée vers l’or, l’artiste mange sa chaussure… Ce qui est moins amusant, ce sont les trois jours de tournage que cette séquence a suscités et les 63 prises nécessaires. La fameuse chaussure, faite en réglisse, était réellement mangée à chaque prise ce qui conduisit Chaplin à l’hôpital suite à un choc insulinique.

5. Il a connu Einstein

Albert Einstein était l’invité d’honneur durant la première du film de Chaplin Les lumières de la ville à Los Angeles en 1931. Les deux génies dans leur domaine respectif ont entretenu une amitié pendant plusieurs années. Dans son autobiographie, Chaplin évoqua son ami en ces mots : "Il avait l'air de l'allemand alpin typique dans le meilleur sens du terme, jovial et amical. Et bien que ses manières soient calmes et douces, je sentais qu'elles dissimulaient un tempérament très émotionnel, d'où provenait son extraordinaire énergie intellectuelle."

Charlie Chaplin et son épouse Oona en 1971.
Charlie Chaplin et son épouse Oona en 1971. - AFP

Sur le même sujet

“Le dictateur” pour les 130 ans de Charlie Chaplin

La Trois

L'Orange Blossom, le cocktail préféré de Charlie Chaplin

Articles recommandés pour vous