RTBFPasser au contenu
Rechercher

Charles Michel sur le décès de Mawda: "La lumière sera faite sur ce qu'il s'est passé durant cette course-poursuite"

Charles Michel réagit sur le décès de la petite Kurde décédée d'une balle perdue.
20 mai 2018 à 10:59 - mise à jour 20 mai 2018 à 12:44Temps de lecture1 min
Par RTBF

Les enquêtes menées pour faire la lumière sur les circonstances de la mort de la petite Mawda ont débuté. Charles Michel, assure qu'elles seront "indépendantes et menées jusqu'au bout de façon à faire la lumière sur ce qu'il s'est vraiment passé". Le Premier ministre affirme qu'il s'agit là d'une exigence que la Belgique se doit d'avoir. 

"C'est une tragédie, perdre un enfant dans ces conditions-là, c'est un drame total. Mes pensées vont d'abord à la famille qui doit être dévastée par cette situation. Je pense aussi aux policiers qui ont été impliqués", exprime Charles Michel devant la caméra de la RTBF. Conscient du rôle que la Belgique doit avoir, le Premier ministre promet que toute la clarté sera faite sur ce qu'il s'est passé durant cette course-poursuite avec la police qui a coûté la vie à Mawda, une fillette de deux ans, décédée des suites d'une balle perdue. 

Pas de rencontre avec la famille prévue

"Il est important pour la Belgique, qui est une grande démocratie, de comprendre", insiste Charles Michel. Pour l'instant, aucun membre du gouvernement n'a rencontré la famille de la petite victime. Le Premier ministre affirme que si cette rencontre a lieu, elle se fera de manière discrète, dans le respect de la famille pour le moment hébergée au CPAS de Mons

Charles Michel en a également profité pour lancer un appel au calme et à la sérénité en affirmant qu'il ne "participera pas à une instrumentalisation ou à une récupération politique de la mort d'une fillette de deux ans". Enfin, il a rappelé que la crise des migrants était une tragédie pour laquelle l'Europe doit trouver des solutions. 

L'Europe doit travailler ensemble, réaction de Charles Michel

Réaction de Charles Michel sur le décès de la petite Mawda

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement