RTBFPasser au contenu

Belgique

Charles Michel: "Je n'ai pas l'intention d'être déstabilisé!"

Charles Michel: "Je n'ai pas l'intention d'être déstabilisé!"
20 avr. 2015 à 15:00 - mise à jour 20 avr. 2015 à 15:191 min
Par Thomas Gadisseux

Ce mercredi 22H00, la CGSP débutera une grève de 24heures dans les services publics. Y a-t-il des turbulences politiques en vue? Charles Michel balaie l'idée d'un revers de la main. "Je n’ai pas l’intention d’être déstabilisé. J’ai l’intention de continuer à travailler pour l’avenir du pays, pour l’avenir de ceux qui ont un emploi, pour l’avenir de ceux qui n’ont pas d’emploi et qui espèrent pouvoir en trouver un."

Charles Michel pointe l'attitude de la FGTB

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Est-ce le début d'un printemps social ? Les actions syndicales vont-elles perturber l'action du gouvernement? "Qu’il y ait quelques vents contraires, c’est bien naturel, mais je constate ici en l’occurrence qu’en 6 mois nous avons conclu trois accords très importants avec les partenaires sociaux. Nous mettons en œuvre ces accords très loyalement."

Charles Michel pointe l'attitude du syndicat socialiste. "Je constate qu’il y a une organisation syndicale sur les trois qui fait le choix de maintenir une démarche d’hostilité. Je le regrette mais ce n’est pas cela qui va nous empêcher d'avancer."

Charles Michel pointe l'attitude de la FGTB

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Avant les prochaines vacances...

Durant les prochaines semaines, le gouvernement va s'attaquer à la réforme fiscale, un des piliers de l'accord de gouvernement. D'ici l'été, ajoute Charles Michel, "il y a plusieurs chapitres importants : réformer la SNCB, gérer le dossier Energie en prévision de l'hiver prochain. Et puis il y aura la réforme fiscale."

Les prochains dossiers sur la table du gouvernement

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

RTBF

Articles recommandés pour vous