RTBFPasser au contenu

Charles Dickens, un conte de Noël

Charles Dickens
19 déc. 2012 à 11:512 min
Par cbd

“Je m'appelle Dickens. Charles Dickens. Je suis né en 1812 – il y a tout juste 200 ans. On dit parfois de moi que je suis le plus grand écrivain anglais du XIXe siècle… Peut-être vous a-t-on raconté mes Contes de Noël ? À moins que vous n'ayez lu Oliver Twist ? Ou David Copperfield ? Mais, croyez-moi, ma vie vaut tous mes romans…”

Neuf épisodes à suivre du lundi au vendredi (sauf le 25/12) pendant les congés de Noël dans l'émission Matin Divers.

Retrouvez les textes de ce feuilleton Charles Dickens, un conte de Noël dans le journal LE SOIR.

 

° Épisode 1 : Une enfance dans le cirage

° Épisode 2 : Pour les beaux yeux de Maria

° Épisode 3 : Un amour de sœurs

° Épisode 4 : La mission d’Oliver Twist

° Épisode 5 : De si jolies petites écoles

° Épisode 6 : Le break américain

° Épisode 7 : Le secret de David Copperfield

° Épisode 8 : Un scandale conjugal

° Épisode 9 : Les dernières années

 

"  Charles Dickens, un conte de Noël "

Un feuilleton original écrit par Christine Masuy

Lecture : Jean-Paul Humpers

Réalisation : Dominique Vasteels et Pierre Hontoir

Production La Première.

 

Le saviez-vous?

• Charles Dickens a vu le jour en 1812. On fête cette année le bicentenaire de sa naissance.

• Charles Dickens fut considéré comme le plus grand écrivain anglais de son temps.

“Pour trouver un équivalent français à sa gloire, il faudrait additionner celles de Balzac, pour l'ampleur et la richesse du tableau social d'une époque, Hugo ou Zola, pour la stature morale et l'envergure de l'homme public, Dumas, enfin, pour l'engouement populaire.” (Jean-Pierre Ohl, l'un de ses biographes.)

• La mort de Dickens, en 1870, a été vécue comme un deuil national par toute l'Angleterre. Le Times et l'opinion publique se sont mobilisés pour qu'il soit inhumé dans le Poets' Corner de l'abbaye de Westminster.

• Le premier personnage inventé par Dickens, Mister Pickwick, a connu un tel succès que de nombreux produits ont pris le nom de Pickwick. Il nous reste aujourd'hui le thé Pickwick.

• À l'époque, certains romans de Dickens se sont vendus à 100.000 exemplaires en quelques semaines.

• Par ses romans sociaux, Dickens a jeté un coup de projecteur sur les coulisses de l'Angleterre victorienne, première puissance économique mondiale à l'heure de la révolution industrielle. George Bernard Shaw dira de l'un de ces romans (La Petite Dorrit) que c'est “un livre plus séditieux que Le Capital de Marx”.

• Ses contemporains admiraient le grand écrivain… Ils ignoraient qu'à 12 ans, Charles Dickens travaillait dans une fabrique de cirage pendant que son père était en prison.

• Bon nombre de héros de Dickens étant des enfants, on considère aujourd'hui que c'est un écrivain pour enfants. Aux yeux des connaisseurs, c'est une erreur.

“Au-delà de son image d'écrivain pour enfants, Charles Dickens est l'auteur d'une oeuvre dont les dimensions poétiques et la richesse métaphorique l'apparentent à Shakespeare ou Rabelais et qui, par l'invention de ses personnages, le rapproche de Tolstoï.” (Isabelle Jan, spécialiste de la littérature enfantine.)

• Dickens a écrit toute une série de contes de Noël. En Angleterre, ces contes sont devenus des récits traditionnels. Certains estiment que Dickens a inventé ‘l'esprit de Noël’.

“Il n'inventa pas Noël, comme l'ont affirmé les plus sentimentaux de ses biographes. Mais Dickens donna à Noël son côté de fête chaleureuse. On ne connaissait pas encore l'esprit de Noël selon Dickens, c'est-à-dire l'esprit de serviabilité, de bonté et de tolérance. Les cartes de Noël ne furent introduites qu'en 1846.” (Peter Ackroyd, l'un de ses biographes.)