RTBFPasser au contenu

Jupiler Pro League

Charleroi, seul leader, savoure tout en gardant les pieds sur terre

Charleroi, seul leader, savoure tout en gardant les pieds sur terre
31 août 2020 à 06:031 min
Par Martin Weynants

Charleroi, vainqueur pour la quatrième fois de la saison, occupe seul le fauteuil de leader de la Pro League. Dans la lignée de sa très bonne saison passée, le Sporting va pouvoir profiter de ce statut privilégié pendant quinze jours, trêve internationale oblige. Entre fierté et humilité, les Carolos savourent.

Les pas de danse de Mamadou Fall (suspendu), la joie du groupe réuni en cercle autour du boss et puis la communion avec une poignée de supporters restés à l'extérieur du stade, les Carolos ont profité de l'après-match. Il faut dire que tout roule pour eux. 12 points sur 12, meilleure défense du championnat, ce Charleroi là est aussi efficace devant que solide derrière.

Le leader sait aussi souffrir. Il l'a encore prouvé pendant les premières minutes contre l'Antwerp. "Ils nous ont mené la vie dure", confesse Guillaume Gillet au micro de la Pro League. "On aurait pu concrétiser plus vite nos occasions et se mettre à l’abri, mais on est satisfait dans l’ensemble"

"C'est une victoire collective, on a été la chercher ensemble malgré la difficulté", appuie Maxime Busi.


Avec son bilan parfait, Charleroi est désormais seul en tête. De quoi se laisser griser. "L'euphorie, ça fait partie du jeu. La trêve internationale arrive, donc on aura le temps de se refroidir la tête pendant 15 jours" tempère l'ancien Diable. "Ça fait plaisir mais ce n’est que le début. Il ne faut pas se 'chauffer' trop", complète Busi, excellent sur son flanc. 

Fier de son parcours, Charleroi reste les pieds sur terre. "Le mot d’ordre est de continuer à travailler. Charleroi est un club qui a cette humilité qui sait d’où il vient. On ne va pas changer une formule qui gagne".

Et cette formule, c'est Maxime Busi qui la résume : "On se concentre sur ce qu’on fait bien. Ça fonctionne plutôt bien. Donc on ne va pas chercher ce qui ne va pas et on va continuer à faire les choses simples. On va continuer à enchainer les matches un par un et en restant très sérieux
".

Seule petite frustration, lez Zèbres brillent devant des stades vides. "On espère défendre dignement cette place devant nos supporter à partir du mois de septembre", conclut Mehdi Bayat.

Articles recommandés pour vous