RTBFPasser au contenu

Regions

Charleroi : des images du marché de Noël provoquent la colère des professionnels du monde de la nuit

Charleroi : des images du marché de Noël provoquent la colère des professionnels du monde de la nuit
29 nov. 2021 à 08:35 - mise à jour 29 nov. 2021 à 08:422 min
Par Nicolas Rondelez

Le marché de Noël de Charleroi a ouvert ses portes, ce week-end. L’événement a été maintenu et les mesures prises par le comité de concertation de vendredi dernier en ce qui concerne les manifestations publiques doivent donc s’y appliquer.

Ce week-end, pourtant, des images ont circulé sur les réseaux sociaux. Des photos et vidéos de fêtards qui dansent sans masque, certes entre les deux grands chalets de la place de la Digue, sous un toit mais avec une large face ouverte, mais sans respect des distances demandées.

Des images qui ont provoqué la colère des professionnels du monde de la nuit dont les établissements sont à nouveau fermés depuis ce vendredi.

"Deux poids, deux mesures"

Patron du Disco Bar Club de Manage, Emmanuel Alessandro est en colère : "nous, les professionnels de la nuit, on s'attendait évidemment, avec la fermeture de nos établissements, à ce que les gens se dirigent vers d’autres lieux pour faire la fête. On a déjà connu cela. Alors que nous avons été fermés pendant 19 mois, on a vu des terrasses se transformer en dancing. On ne doit pas en vouloir à ceux qui profitent de ces mesures pas claires. Mais ce qui me scandalise dans ces images, c’est qu’on voit bien que les gens ne se protègent plus".

"Pour nous permettre de rouvrir le premier octobre, on nous a imposé de contrôler le CST et d’exiger un test à l’entrée de nos établissements. Nous nous sommes appliqués au respect de ces règles et nous sommes devenus sans doute le lieu le plus safe. C’est parfaitement incompréhensible d’assister à cette scène sur le Marché de Noël de Charleroi et d’être contraints, nous, professionnels, de garder nos établissements fermés".

Des explications vont être demandées

Sur les réseaux sociaux, les réactions sont divisées. Il y a ceux qui se joignent aux professionnels du monde de la nuit comme des restaurateurs, mais aussi de simples citoyens. Il y en a d’autres qui se félicitent de voir des fêtards profiter allègrement de ce qu’il faut sans doute toutefois considérer comme un manque de contrôle.

Emmanuel Alessandro compte, lui, interpeller à tous les niveaux : "j’ai l’intention de me faire entendre jusqu’au niveau fédéral. J’ai besoin qu’on m’explique pourquoi cette fermeture de nos établissements. Encore une fois, avec les mesures qui nous ont été imposées, nous sommes sans doute le secteur le plus contrôlé et le plus sûr. Assister à ces scènes renforce mon incompréhension".

De leur côté, les autorités carolos ont dit avoir pris connaissance des événements de ce week-end sur le marché de Noël. Une réunion doit se tenir dès ce lundi matin.

Marché de Noël de Charleroi : soirée sans protections Covid

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous