"Chaos", "La démocratie assiégée" : voici la revue de la presse américaine

07 janv. 2021 à 10:06Temps de lecture3 min
Par Lavinia Rotili

La nuit fut compliquée à Washington, Etats-Unis, suite à l’intrusion de partisans de Donald Trump lors de la session du Congrès qui allait confirmer la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle. Les émeutes ont plongé Washington dans la confusion générale, provoquant le décès de quatre personnes et des blessures graves pour d’autres manifestants.

L’attaque aux institutions démocratiques américaines a choqué les démocraties occidentales aux quatre coins de l’Europe et du monde. Gilets par balle, drapeaux américains, chaos : ce sont les mots et les images de l’univers de la guerre que nous réserve notre revue de presse du jour.

 

Malgré la fin de la tempête ce jeudi matin, les événements de la nuit ont laissé des traces : "mob" (la foule de la manifestation) et "storm" (prise d’assaut) sont les mots les plus utilisés à la une des journaux américains et anglais.

"Chaos as pro-Trump mob storms US Capitol" ou "La foule pro-Trump génère le chaos en prenant d’assaut le Capitole américain", titre le quotidien The Guardian, qui possède une édition américaine et une britannique.

Même son de cloche du côté du Washington Post. Les mots sont forts. Le célèbre quotidien accuse Donal Trump d'avoir incité les foules à manifester et à s'opposer au vote. Nick Bryant, le correspondant de la BBC à New York, a déjà qualifié cette Une d'historique. On y voit, comme dans une série policière, une image forte: les pistolets sont pointés contre les portes d'entrée du Congrès. On est à l'apogée de l'émeute. 

 

Loading...

Du côté du New York Times, le ton est tout aussi dur: le quotidien accuse, lui aussi, Donald Trump d’avoir incité les émeutes. Il s'appuie notamment sur les déclarations d'un républicain qui, se désolidarisant du président, qualifie les événements de ce mercredi soir comme "l’héritage" de l’ère Trump. 

Les "columnists", à savoir les éditorialistes et rédacteurs d'articles d'opinion enchaînent dans le même sens. Pour eux, "grâce à QAnon, la mensonge qui a défini l'ère Trump restera une caractéristique durable de la politique de droite, longtemps après que Trump sera parti".

Ces avis suscitent déjà la polémique : visiblement, tous ne partagent pas l'analyse du NYT. Une internaute, par exemple, a retweeté la Une en commentant "Je préfère que le NYT soit pris d'assaut plutôt que de lire ce titre dégueulasse"

Loading...

Les avis de la presse quant aux événements de mercredi soir sont pourtant unanimes et sans équivoque. Le New York Daily News met à la Une l'image d'un Congrès méconnaissable, presque invisible à cause des manifestants qui arborent les drapeaux américains et les drapeaux bleus "Donal Trump". Pour le quotidien de la City, un seul mot définit les émeutes: c'est le mot "siège". Toute traduction serait superflue. 

Pour le journal, il s'agit d'un "jour d’infamie" pour la démocratie américaine.

Loading...

La fin de l’ère Trump, partout

Encore, le britannique Daily Mail titre sur la "foule haineuse de Trump" qui a pris d’assaut le Congrès. Ce jeudi matin, le site de ce tabloïd met en avant les émeutes, mais, au-dessus de tout, la fin de la présidence Trump et les déclarations du président qui promet une transition sereine.

© Daily Mail – capture d’écran

Même la chaîne de télé Fox News, traditionnellement pro-Trump et pro Républicaine, ne peut s'empêcher d'admettre la victoire démocrate. Ce matin, vers 9h, elle n’avait plus à la une de son site les bandeaux et les images évoquant les émeutes.


►►► A lire aussi : Insurrection à Washington : ce que signifient les différents drapeaux des manifestants


Vers 10h30, le média conservateur rapportait la nouvelle: la victoire de Joe Biden a été validée par le Congrès. Mais en scrollant plus bas sur le site, restent des traces des émeutes et même des déclarations de députés républicains qui prennent de la distance de Donald Trump. Cette nouvelle fait désormais la une de tous les sites d'info américains, de CNBC à CCN. 

En particulier, CNN, met à la Une ceci : "Le Congrès certifie la victoire de Biden après une violente émeute au Capitole". Pour être précis, le mot "deadly" est utilisé: une référence à la violence mais aussi aux quatre décès déplorés durant la nuit agitée.

© CNN - Capture d'écran

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous