RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Changement de ton pour le défilé du 21 juillet

L’édition 2022 met en avant le rôle de l’armée d’aide à la nation mais aussi son engagement en cas de conflit
21 juil. 2022 à 12:11Temps de lecture2 min
Par Carl Defoy

Fête nationale : on en revient aux célébrations habituelles après deux années marquées par les restrictions sanitaires.
C’est notamment le retour cet après-midi d’un défilé militaire et civil de plus grande ampleur. A 16 heures, le public a rendez-vous sur la Place des Palais, pour ceux qui peuvent s’y déplacer, ou derrière le petit écran pour tous les autres.

Bas les masques

Ceux qui ont regardé passer le défilé de l’an dernier se rappellent certainement qu’il faisait suite au deuil national décrété après les inondations. Ils se souviennent aussi du visage masqué des participants. L’image était inhabituelle. Elle incarnait dramatiquement le souci de tout le pays. Le défilé 2022 atténue ce souvenir de deux années pénibles et revient aux dimensions classiques d’un déploiement dont on avait dû faire l’économie.

À l’honneur

Le défilé n’oublie toutefois pas de mettre à l’honneur ceux qui se sont dévoués sans compter au lendemain des inondations de juillet 2021. Cette édition se devait de rendre un hommage appuyé aux bénévoles et aux corps de l’armée qui ont secouru les riverains des zones dévastées.

Double vocation

Ce défilé est aussi l’occasion de mesurer l’évolution des missions de l’armée. Non seulement, elle vient en aide à la population mais elle revient davantage que par le passé à son rôle de défense de la nation. La guerre en Ukraine a rappelé cette nécessité.
Ce sont deux rôles complémentaires, explique le chef de la Défense, l’amiral Michel Hofman. L’armée, dit-il, se prépare pour "des missions et des conflits de haute intensité. Mais", ajoute-t-il, "cet investissement est à double usage et est aussi rentabilisé lors d’opérations internes d’aides à la nation".

Le déroulé

Le défilé verra passer, derrière la Musique royale de la marine, les vétérans, les Cadets de la marine, de l’air et différents détachements dont celui des forces spéciales qui incarnent l’importance que la Belgique accorde désormais à a préparation d’opérations de guerre. 18 avions et hélicoptères devraient survoler la Place des Palais. On observera entre autres les chasseurs F16 qui arrivent en fin de carrière mais aussi un ravitailleur en vol A330 MRTT d’une unité multinationale à laquelle participe la Belgique. La colonne motorisée donnera aussi à voir quelques nouveautés, dont des véhicules blindés et, autre signe fort de la réorientation de l’armée belge, un canon automoteur Caesar dont la France vient de livrer 6 exemplaires à l’Ukraine.

Sur le même sujet

Festivités du 21 juillet : quand le Roi Philippe se met à la batterie (vidéo)

Vidéo

Les policiers à cheval manifesteront leur mécontentement lors du défilé du 21 juillet

Belgique

Articles recommandés pour vous