RTBFPasser au contenu
Rechercher

Champions League - Foot

Champions League : Benzema, encore le roi du Real

Karim Benzema
09 mars 2022 à 22:16Temps de lecture2 min
Par AFP

Stratosphérique Karim Benzema! Alors que tout espoir semblait perdu, l'avant-centre français a claqué un triplé en 18 minutes au Santiago-Bernabeu mercredi pour mater Kylian Mbappé et le Paris Saint-Germain (3-1) et hisser le Real Madrid en quart de finale de la Ligue des champions.

Le Roi du Real Madrid, c'est encore lui: alors que le Bernabeu est un temps tombé sous le charme de Mbappé, auteur d'un premier but supersonique (39e), Benzema est sorti de sa boîte pour porter son équipe vers un succès et une qualification inattendus.

Au retour des vestiaires, Karim Benzema a profité d'une erreur de la défense parisienne pour égaliser à 1-1... puis a scellé la qualification des Merengues avec un doublé en une minute et 46 secondes (76e, 78e), profitant de deux erreurs de Gianluigi Donnarumma et de Marquinhos.

Un triplé qui permet au buteur de 34 ans de dépasser la légende Alfredo di Stéfano et de monter sur le podium des meilleurs buteurs de l'histoire du Real avec 309 réalisations toutes compétitions confondues, derrière Raul (323 buts), qu'il ne devrait pas rejoindre avant la saison prochaine, et l'inatteignable Cristiano Ronaldo (451 buts), désormais à Manchester United.

Dans l'histoire

Benzema est aussi devenu le premier joueur de l'histoire à signer un coup du chapeau contre le Paris Saint-Germain dans un duel à élimination directe en Ligue des champions.

Diminué au match aller, et aligné alors qu'il sortait tout juste d'une blessure qui l'avait éloigné des terrains pendant trois semaines, "KB9" a retrouvé ses pleins moyens mercredi soir, et a encore une fois haussé son niveau de jeu quand son équipe en avait le plus besoin.

Dès les premières minutes, il a régalé le public avec un sauvetage acrobatique d'un ballon qui filait en touche.

Puis, peu avant la demi-heure de jeu (25e), il a alerté une première fois Gianluigi Donnarumma d'une frappe enroulée après une perte de balle de Luka Modric à l'entrée de la surface parisienne. Un ballon dévié par le portier italien, mais qui ne semblait pas cadré. C'était quelques minutes avant une tête trop molle, captée à deux mains par Donnarumma.

Et après son premier but, l'ancien Lyonnais a failli marquer encore à la 64e, avec une tête qui a frôlé le montant droit des cages parisiennes.

Indispensable phare offensif de la "Maison blanche" depuis le départ de Cristiano Ronaldo vers l'Italie en 2018, Benzema était ressorti des vestiaires quinze minutes après le coup de sifflet final samedi soir lors de la victoire (4-1) contre la Real Sociedad en Liga, pour venir remercier les supporters. Un match où Benzema avait déjà marqué, sur pénalty.

Pichichi

Mercredi, c'est le Bernabéu qui a scandé son nom. Celui d'un attaquant qui était souvent critiqué pour le manque de sens du but dans ses premières années madrilènes.

Cette saison, Benzema cumule 30 buts et 12 passes décisives en 33 matches toutes compétitions confondues, loin devant les 13 buts de Vinicius et les 8 de Marco Asensio, les deux autres meilleurs buteurs du Real cette saison.

Le meilleur buteur et meilleur passeur actuel de la Liga (20 buts et 10 passes décisives en 24 matches) est en course pour glaner son premier trophée de "Pichichi" en Espagne, après celui remporté en 2007-2008 en Ligue 1 avec Lyon (avec vingt buts en championnat et 31 toutes compétitions confondues cette saison-là).

En attendant le prince Mbappé, le Santiago-Bernabéu peut se rassurer. Son roi Karim Benzema règne toujours, et il est en pleine forme.

Articles recommandés pour vous