RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Champ des Cailles : le bourgmestre de Boitsfort regrette le refus de sa solution de compromis, Ben Hamou déplore son "énième revirement"

Plus ou moins de logements sociaux sur le site du Champ des Cailles à Boitsfort ?
29 mars 2022 à 09:50 - mise à jour 29 mars 2022 à 11:16Temps de lecture3 min
Par K. F.

Le bourgmestre de Watermael-Boitsfort annonce avoir proposé la construction de 80 nouveaux logements sociaux dans le périmètre du PPAS, sur le très disputé site du Champ des Cailles. Une proposition refusée par la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB), selon un communiqué d’Olivier Deleuze (Ecolo).

La proposition communale était la suivante : 30 logements sur le terrain Tritomas, le long de la rue des Scabieuses, 25 sur le terrain Petits Cailles et 25 sur le Champ des Cailles "en dehors de la zone occupée par l’agriculture urbaine".

"Nous avons également proposé à la SLRB de convertir 13 logements moyens existants en logements sociaux portant le total à 93 logements sociaux", précise Olivier Deleuze. "En incluant les nouveaux logements moyens prévus, ceci correspond à la construction de 125 nouveaux logements au total dans le périmètre du PPAS soit une densité de construction équivalente à ce qui a été convenu pour le projet Dames Blanches à Woluwe-Saint-Pierre."

Selon le bourgmestre, le refus de la SLRB s’explique par le fait que celle-ci "demande toujours un nombre de constructions telles qu’elles empiètent largement sur le terrain de l’agriculture urbaine. Nous le regrettons et maintenons sur la table cette proposition qui allie logements sociaux et agriculture urbaine. Watermael-Boitsfort est la commune de Bruxelles qui accueille le plus haut taux de logements sociaux", soit plus de 18%, 3% de plus que l’objectif régional par commune qui est de 15%.

"Nous sommes favorables à poursuivre cette dynamique mais pas à n’importe quel prix. Notre responsabilité est aussi de veiller à ce que les éléments qui font le charme et l’âme d’une commune et qui contribuent à la qualité de vie de ses habitants actuels et futurs soient préservés."

C’est faux !

Dans un communiqué, le secrétaire d'Etat bruxelloise au Logement Nawal Ben Hamou (PS) dit déplorer la fin des discussions et de la conciliation avec la commune et un "énième revirement" du bourgmestre. "La Ferme du Chant des Cailles avait pourtant marqué son accord sur le projet de développement. Cette conciliation initialement prévue pour un mois s’était pourtant vue prolongée de deux semaines vu la bonne volonté témoignée par toutes les parties", précise le communiqué.

"Faire ville au 21e siècle, c’est aussi permettre au développement urbain de répondre aux défis immenses que devra relever notre région dans les années à venir : l’augmentation démographique, la paupérisation des ménages bruxellois, la crise du logement abordable, le changement climatique ou la préservation de la biodiversité. Je regrette que le Bourgmestre de Watermael-Boitsfort ne l’ait pas encore compris. Monsieur Deleuze affirme erronément que la construction de logements sociaux sur 10% du terrain pourrait mettre en péril les activités agricoles de la Ferme du Chant des Cailles. C’est faux ! Au contraire, L’activité agricole de la Ferme qui occupe aujourd’hui 53% du terrain est préservée dans son intégrité et pourra même étendre son occupation jusqu’à 75% du terrain. Nous sommes donc bien loin d’une bétonisation du champ des Cailles. Je ne peux accepter le hold-up d’un site qui appartient aux locataires sociaux pour y faire paître quelques moutons."

Nawal Ben Hamou rappelle l’urgence : plus de 50.000 ménages bruxellois sont en attente d’un logement social. "Dans ce contexte, personne ne peut faire l’économie de la moindre opportunité pour répondre à ce défi majeur : augmenter l’offre de logements abordables dans notre Région. Le terrain de l’avenue des Cailles est un terrain à bâtir, inscrit en zone d’habitation au PRAS. Il constitue donc indéniablement une opportunité dont la Région bruxelloise ne peut faire l’économie !"

Réunion d’information

La secrétaire d'Etat annonce que "la SLRB poursuivra donc son projet avec les balises qualitatives importantes : constructions légères et exemplaires, renforcement de la cohésion sociale, préservation de 100% de l’activité maraîchère actuelle et développement harmonieux des abords des logements avec les espaces cultivés. Une réunion d’information des riverains sera organisée par la SLRB dans le courant du mois d’avril, dans une logique participative avec les riverains du site."
 

Sur le même sujet

Watermael-Boitsfort : La Ferme du Chant des Cailles accepte de voir pousser des logements sur le site dédié à l'agriculture urbaine

Regions Bruxelles

Plus de 9.100 signatures remises au gouvernement bruxellois pour le champ des Cailles

Regions

Articles recommandés pour vous