RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Champ des Cailles : la fédération bruxelloise du PS soutient les locataires sociaux

La Fédération bruxelloise du PS s'est inquiétée vendredi de la tournure que prend le dossier de l'avenir du terrain du "Champ des Cailles", à Watermael-Boitsfort. Elle a tenu à "témoigner de son soutien plein et entier à l'ensemble des locataires sociaux du Logis-Floréal qui demandent respect, considération et écoute de la part de leurs responsables politiques communaux".

La Région bruxelloise souhaite développer sur une partie du terrain de trois hectares quelques dizaines de logements sociaux dans la verdoyante commune de Watermael-Boitsfort, tout en préservant une activité maraîchère. Le bourgmestre Olivier Deleuze (Ecolo) a quant à lui répété récemment que le Champ des Cailles devait "être intégralement réservé à l'agriculture urbaine".

Dans un communiqué, la Fédération socialiste bruxelloise a précisé avoir pris connaissance de l'interpellation citoyenne déposée à l'initiative de plus d'une centaine de locataires sociaux des cités Logis-Floréal à Watermael-Boitsfort et qui sera présentée au Conseil communal, mardi prochain.

Cette interpellation citoyenne fait suite aux récentes positions prises par la commune de Watermael-Boitsfort et par sa majorité Ecolo-MR concernant l'avenir du Champ des Cailles, appartenant à une société coopérative regroupant 3.700 locataires sociaux, sur lequel il est prévu de construire 70 logements sociaux en préservant les activités maraîchères présentes, rappelle le PS bruxellois. 

Il y a quelques jours, la coopérative des locataires sociaux rappelait qu'elle veut poursuivre "l'objectif qui a été le sien tout au long du processus: le développement d'un projet exemplaire et innovant, mixant agriculture urbaine et logements sociaux, favorisant la cohésion sociale et ouvert sur le quartier".

Un combat "juste et profondément altruiste pour le PS

Pour le PS bruxellois, ce combat est "juste et profondément altruiste". Les locataires sociaux demandent à pouvoir affecter leur patrimoine à leur objet social et ainsi permette d'offrir des conditions de logements dignes à 70 familles en attente d'un logement social tout en intégrant les enjeux essentiels de la protection de notre environnement et de l'accès à des espaces verts à toutes et tous.

"Nous sortons d'une crise qui a aggravé les inégalités sociales et invisibilisé les situations humaines les plus précaires... L'attitude et les propos de certains sont indignes des responsabilités qu'ils exercent. Les locataires sociaux ont le droit au respect et à la considération à part entière comme citoyens de notre Région. Le PS bruxellois sera toujours à leurs côtés dans leurs combats pour l'accès au logement", a déclaré le président de la Fédération bruxelloise du PS, Ahmed Laaouej.

Le vice-président de la Fédération bruxelloise du PS et chef de file socialiste à Watermael-Boitsfort, Martin Casier, a quant à lui soutenu que le bourgmestre Olivier Deleuze "a choisi un camp au détriment des plus vulnérables de notre société. Nous ne pouvons qu'être en colère quand son attitude induit un tel sentiment de déconsidération auprès de nombreux citoyens, parmi les plus précaires de notre commune", a-t-il dit. Pour le chef de file socialiste, la proposition sur la table incarne l'alliance nécessaire entre la préoccupation sociale et environnementale et peut ainsi renforcer le caractère exemplaire du projet agro-écologique actuel.

 

Sur le même sujet

Champ des Cailles : un mois pour donner une chance à la négociation

Regions

Près d’un millier de manifestants contre la bétonisation du champ des Cailles

Regions Bruxelles

Articles recommandés pour vous