Chambre des mises en accusation: Mohamed Abrini maintenu en détention

Pgoto de Mohamed Abrini délivrée par la Police fédérale
23 juin 2016 à 12:57 - mise à jour 23 juin 2016 à 12:57Temps de lecture1 min
Par RTBF

La chambre des mises en accusation de Bruxelles a décidé, jeudi, de prolonger d'un mois la détention préventive de Mohamed Abrini, suspect dans les attentats de Paris et de Bruxelles.

Son maintien en détention provisoire est prolongé d'un mois supplémentaire dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris commis en novembre dernier. L'individu est aussi suspecté dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Bruxelles de mars dernier.

Le parquet a précisé que la chambre des mises en accusation avait rendu exécutoire ce jeudi le mandat d'arrêt européen décerné par les autorités judiciaires françaises à l'encontre de Mohamed Abrini.  La chambre du conseil bruxelloise avait déjà pris une telle décision il y a deux semaines mais l'avocat de l'intéressé avait fait appel.

"L'homme au chapeau"

Mohamed Abrini, un Belgo-marocain âgé de 30 ans, avait été filmé deux jours avant les attaques à Paris en compagnie de Salah Abdeslam à la station-service de Ressons-sur-Matz, près de Compiègne, dans l'Oise, sur l'autoroute en direction de Paris. Il avait été arrêté le 8 avril dernier à Anderlecht, quelques jours après les attaques terroristes qui avaient frappé Bruxelles. L'enquête sur ces attentats a déterminé que Mohamed Abrini était "l'homme au chapeau", soit le troisième homme vu en compagnie des deux kamikazes de Brussels Airport, le 22 mars dernier.

Ce jeudi, la chambre des mises en accusation a également confirmé le maintien en détention provisoire pour un mois supplémentaire de Mohamed Bakkali, d'Ibrahim Abrini ainsi que de Mohammed A., Hamza A. et Sofian A., également détenus dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris.

Articles recommandés pour vous