RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Trois

« Cézanne et moi » un film avec Guillaume Canet et Guillaume Gallienne à découvrir sur La Trois

16 juin 2022 à 06:23 - mise à jour 16 juin 2022 à 07:35Temps de lecture3 min
Par Sara Dumont

Un film raconté du point de vue d’Emile Zola

Le film retrace l'histoire d’amitié et de rivalité entre Paul Cézanne et Émile Zola, tous deux natifs d'Aix-en-Provence. Le premier, peintre, fils de banquier, n'obtient qu'une reconnaissance relative de son vivant alors qu'il devient l'un des pères fondateurs de l'art moderne ; le deuxième, écrivain, orphelin de père immigré et de milieu modeste, devient le chef de file du mouvement naturaliste dans la France tourmentée de la deuxième moitié du XIXe siècle.

Le film a d'ailleurs été tourné dans le véritable atelier de Paul Cézanne et dans l’authentique maison de Zola.

Cézanne et moi est à voir le mardi 14 juin et le vendredi 17 juin sur La Trois.  

Loading...

Se préparer pour le rôle de Cézanne

© Tous droits réservés

Pour se préparer au rôle de Cézanne, Guillaume Gallienne a travaillé avec le peintre Gérard Traquandi sept ou huit mois avant le début du tournage pour, entre autres, apprendre à tenir son pinceau comme le faisait Cézanne. Le peintre lui a installé un chevalet et une toile et lui a dit : " Alors Cézanne, c’était comme ça, et puis les pinceaux, c’était ça, la palette, c’était ça... Bon je te donne un peu de cobalt... Et peins ça. " Gérard lui a dit qu’il avait un souci : il voulait remplir la toile beaucoup trop rapidement. C’est une remarque avec laquelle il était entièrement d’accord, c’est quelque chose qu’on lui dit très souvent. " Vide, ne remplis pas, pars de rien, pars de ce que tu vois...". Ils ont énormément travaillé ensemble, ils se sont même rendus au Musée d’Orsay. " Et ce tableau, tu en penses quoi ? – C’est une croûte, non ? – Oui, tu as raison, mais déjà on voit l’humilité." Il m’a dit des mots comme ça, des mots qui m’ont plu et guidé. Gérard Traquandi lui a expliqué que Cézanne passait son temps à travailler toute la gamme de couleurs, du bleu au jaune.  Et grâce à sa femme (qui est aussi coloriste) et également aux nombreux livres qu’il a lus, (notamment les correspondances entre Zola et Cézanne), Guillaume Gallienne a pu mieux comprendre le personnage.

Les deux acteurs ont travaillé ensemble pour préparer le tournage

Pour l’un comme pour l’autre, c’était facile de travailler ensemble. Ils ont tous les deux suivi les cours Florent et étaient dans la même classe. Ils ont pratiqué quelques lectures ensemble, parlaient de l’évolution de leurs personnages : " Qu’est-ce que tu penses de ça ? Et tu peux faire ça comment ?  Tout était simple et naturel " raconte Guillaume Gallienne. Il explique aussi que grâce à la tendresse, la proximité des personnages, leur familiarité, ils n’avaient pas besoin de fabriquer ces sentiments, ils existaient déjà d’une certaine manière entre les deux acteurs. Guillaume Canet raconte que sur le plateau, c’était comme s’ils se redécouvraient, ce qui a permis de "nourrir" énormément le film et les personnages qu’ils devaient jouer.

5 choses à savoir sur Paul Cézanne

Still Life with a Curtain by Paul Cezanne

 Le magazine Géo nous informe :

  • Il a connu le succès sur le tard : en 1895, grâce à l’exposition que réalise Ambroise Vollard. Le magazine Géo rapporte que la critique de l’époque le qualifiait de " peinture de fou agité, atteint de delirium tremens ".
  • Avant d’être un peintre paysagiste, Cézanne a peint pas moins de 200 portraits dont 26 autoportraits et 24 portraits de sa femme, Hortense.
  • Paul Cézanne a un goût particulier pour les pommes : on en retrouve souvent dans ses tableaux. Ce fruit qui symbolise l’amitié a un lien avec Emile Zola, son cher ami d’enfance. Lorsqu’ils étaient enfants, Cézanne aurait défendu son ami Emile dans la cour de récréation et pour le remercier, ce dernier lui aurait offert le lendemain un panier rempli de pommes.
  • Le 15 octobre 1906, Paul Cézanne installe tout son matériel sur le massif. Un orage éclate mais ça ne l’arrête pas. Malgré une forte pluie, il continue à peindre. Il rentre chez lui, trempé et fiévreux. Il meurt d’une pneumonie une semaine plus tard. Quelques jours avant son décès, il sort de son lit pour continuer à apporter quelques touches de couleur à sa toile.
  • Le peintre était un autodidacte. Il n’a jamais reçu de formation académique en peinture. Mais il a suivi plusieurs enseignements en dessin. Cézanne a été refusé de plusieurs écoles d’art, comme les Beaux Arts, le Salon officiel de Paris.

Sur le même sujet

"Mon garçon" un thriller viscéral avec un Guillaume Canet en roue libre a revoir sur Auvio

La Trois

Documentaire : “Cézanne”, une fascinante visite dans l’atelier du peintre

Cinéma - Belge

Articles recommandés pour vous